Alertes alimentaires

La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a été informée par les autorités européennes de la décision du 29 juin 2018 de l’autorité hongroise chargée de la sécurité alimentaire de demander à l’entreprise « Greenyard » de procéder au retrait et au rappel des légumes surgelés fabriqués entre le 13 août 2016 et le 20 juin 2018 dans un de ses sites en Hongrie. Les produits sont suspectés d’être responsables de la survenue de plusieurs cas de listériose dans différents pays d’Europe (47 cas dont 9 décès). À ce jour, aucun cas humain en lien avec cet événement n’a toutefois été détecté en France.

Des produits concernés par les opérations de retrait-rappel ont été distribués en France, dans les grandes et moyennes surfaces (liste des produits concernés disponibles sur le site de la DGCCRF https://www.economie.gouv.fr/dgccrf/rappel-legumes-surgeles-en-provenance-hongrie-dgccrf-surveille-bonne-application-procedure), mais ont également été utilisés par des entreprises fournissant des denrées alimentaires à la restauration hors foyer.

La DGCCRF et ses services déconcentrés poursuivent les investigations de traçabilité en France et vérifient la prise en compte de cette alerte par les entreprises destinataires, en particulier afin de s’assurer qu’ils informent bien leurs clients. Toutefois, les produits pouvant être incorporés dans des plats préparés, la traçabilité est longue et complexe et de nombreuses entreprises sont concernées. Ainsi, nous n’avons pas la certitude à la date d’aujourd’hui que toutes les entreprises ont rempli leurs obligations. En outre, les échanges avec certaines entreprises ont montré que leur analyse de risque était erronée et, en conséquence, qu’elles n’avaient pas respecté leurs obligations réglementaires.

Les fournisseurs ont l’obligation d’informer leurs clients des opérations de retrait-rappel en cours. Néanmoins, nous vous demandons de recommander aux entreprises qui vous sont affiliées de s’assurer, autant que possible par écrit, auprès de leurs fournisseurs qu’elles n’ont pas été livrées par des produits concernés par cette alerte, en particulier de légumes congelés de type maïs, panais ou petits pois ou ces mêmes légumes servis dans des salades fraîches ou des plats préparés. Les conserves ne sont toutefois pas concernées.

§ Les entreprises ayant utilisé des légumes et/ou maïs surgelés, susceptibles d’être contaminés, doivent réaliser une enquête de traçabilité sans attendre une information de leur fournisseur.

§ Les entreprises doivent informer sans délai leur DD(CS)PP, dans le cas où elles ont mis en œuvre les produits concernés par le retrait/rappel.

§ Les entreprises possédant ou ayant mis en œuvre des légumes et maïs surgelés concernés par le retrait/rappel dans leur lieux de préparation doivent veiller à la bonne décontamination des moyens de production.

En cas d’incertitude quant à l’origine hongroise des légumes incorporés, il est vivement recommandé de ne pas utiliser ces produits, les produits concernés par le retrait-rappel étant des produits dangereux, au sens de l’article 14 du règlement CE n°178/2002.

S’il s’avérait par ailleurs que des produits concernés par l’alerte ont été consommés, cela ne signifie pas que les consommateurs seront contaminés. Il sera demandé aux personnes ayant consommé ces produits qui se manifesteraient d’être attentives à la déclaration d’éventuels symptômes décrits ci-après et de solliciter un avis médical en cas d’apparition de ceux-ci.

Pour rappel, la listériose est une maladie qui peut être grave et dont le délai d’incubation peut aller jusqu’à huit semaines. Les symptômes habituels sont une fièvre plus ou moins élevée, accompagnée de maux de tête et parfois de troubles digestifs (nausées, diarrhées, vomissements). Des complications neurologiques (méningite, encéphalite) peuvent également survenir dans certains cas. Les femmes enceintes, chez qui les conséquences de la listériose peuvent être graves pour l’enfant à naître, doivent être particulièrement attentives à ces symptômes, ainsi que les personnes immuno-déprimées et les personnes âgés.