05 10 05/10 2015

Info Pêche Durable avec SeaWeb Europe

L’info poisson de Seaweb

Le saviez-vous ? La saumonette n’est pas un petit saumon ! Et non, c’est une appellation générique pour de la chair de requins.

Le nom de l’espèce est malheureusement rarement porté à la connaissance des consommateurs. Il est même parfois appelé chien de mer ou veau de mer.

Et derrière ces dénominations se cachent une multitude d’espèces qui sont pour la plupart en danger.

La famille des requins compte un grand nombre d’espèces (plus de 400). Les requins sont très recherchés pour leur chair, leurs nageoires et leur cartilage. Les marchés européens sont approvisionnés en requins issus de pêcheries de l’Atlantique Nord, mais aussi en requins de plus grande taille capturés par la flotte européenne dans tous les océans du monde.

Les principales espèces consommées sont :
• la petite roussette, Scyliorhinus canicula ;
• la grande roussette, Scyliorhinus stellaris ;
• l’émissole lisse, Mustelus mustelus ;
• l’aiguillat commun, Squalus acanthias ;
• le requin hâ, Galeorhinus galeus ;
• le requin taupe, Lamna nasus ;
• les sikis ou requins de grands fonds, Centroscymnus coelolepis et Centrophorus squamosus

Environ un tiers des espèces de requin et de raie des eaux européennes sont considérées comme menacées d’extinction par l’UICN : l’aiguillat commun et le requin taupe notamment sont “en danger critique d’extinction” en Atlantique Nord-Est.
Seule la petite roussette, Scyliorhinus canicula, peut encore être consommée sans inquiétude.