05 11 05/11 2015

Bon pour le climat

Courtyard by Marriott Paris Arcueil s’engage avec « Bon pour le climat » !

1/1

Avec ses nombreuses actions en faveur du développement durable, le groupe Marriott est surement parmi les acteurs les plus dynamiques dans le secteur de l’hôtellerie, comme nous le confirme Solveig Herth, Directrice générale de l’hôtel-restaurant Courtyard By Marriott Paris Arcueil.

Désireux d’approfondir son action en faveur d’une cuisine responsable, Courtyard by Marriott Paris Arcueil a adhéré récemment à l’association « Bon pour le climat ». Après quelques semaines de préparation, son équipe de cuisine sera bientôt prête à proposer aux clients un menu complet respectant les trois critères de l’association : la saison, le local et la mise en avant du végétal. Solveig Herth nous dévoile les motivations de cet engagement.

Pourquoi avez-vous décidé de vous engager aux côtés de l’association « Bon pour le climat » ?

J’apprécie avant tout le côté pédagogique de cette action. La mise en place d’un menu « Bon pour le climat » me semble être un bon moyen pour sensibiliser nos équipes aux enjeux climatiques. C’est également un bel outil pour leur permettre d’engager à leur tour des échanges sur ce sujet avec les clients. Cela rejoint notre premier objectif qui est la sensibilisation de tous les acteurs de notre réseau, car nos fournisseurs sont eux aussi impliqués dans le choix des produits. Et puis, il me parait très intéressant de pouvoir proposer une alternative à notre clientèle qui n’oblige pas de révolutionner les habitudes. Cette démarche montre de manière positive qu’en réduisant la quantité de viande ou de poisson dans notre assiette nous pouvons agir pour le climat.

Avez-vous rencontré des difficultés dans la mise en place des plats « Bon pour le climat » ?

Il nous a été facile de créer l’entrée (velouté de potiron) et le dessert (tiramisu aux poires d’antan), mais nous avons eu plus de difficultés avec le plat principal. Si le respect des saisons et de la proportion du végétal dans l’assiette ne posent pas de problème, il n’est pas facile pour nous de trouver les producteurs de viande dans un rayon de 200km. C’est surtout la régularité d’approvisionnement qui est importante pour nous et qui n’est pas toujours possible. Côté poissons, nous sommes engagés dans la pêche durable, mais n’avons pas aujourd’hui de fournisseurs à 200km d’Arcueil. Cependant, nous avançons petit à petit avec notre chef et les plats « Bon pour le climat » seront très prochainement lancés dans notre restaurant !

Comment vos employés ont-ils réagi à cette nouvelle action au sein de votre restaurant ?

Grâce à nos nombreuses autres actions en faveur de l’environnement, nos employés sont déjà mobilisés. A vrai dire, une telle démarche s’inscrit tout naturellement dans notre engagement global.

Dans l’avenir, notre chef pourra utiliser l’éco-calculateur de « Bon pour le climat » pour évaluer l’empreinte carbone de ses recettes et mieux comprendre quels ingrédients font grimper les émissions des gaz à effet de serre. J’aime beaucoup cet outil qui est très bien fait et facile à utiliser.

Pour finir, quel message auriez-vous pour les adhérents de Synhorcat qui hésitent à s’engager pour le climat ?

Je crois que nous sommes tous responsables de l’avenir et que nous devons agir maintenant. Si nous travaillons tous ensemble, nous pourrons voir le résultat. L’association « Bon pour le climat » nous permet de le faire de façon positive, donc pourquoi ne pas la soutenir ?