30 10 30/10 2017

GNI

Un resto clandestin pour Halloween ? Frissons garantis !

A toutes celles et à tous ceux qui aiment avoir peur à Halloween, le GNI leur suggère de tenter l’expérience du restaurant clandestin !

En effet, quoi de plus surprenant que d’aller dîner chez quelqu’un que vous ne connaissez pas et qui n’aurait nullement envie de vous recevoir à son domicile et de vous connaître s’il n’y avait pas d’échange marchand entre vous ! Quoi de plus effrayant que d’ingurgiter des plats préparés ”on ne sait comment” vu qu’en l’absence de formation, déclaration, autorisation et même affichage, il est impossible de contrôler la provenance et la qualité des produits, leurs conditions de conservation et de préparation ! Quoi de plus horrible que de n’avoir personne vers qui se tourner en cas de problème !

Les règles ici sont donc claires ; c’est à vos risques et périls ! Non pas qu’il n’y en ait aucune, mais contrairement à la restauration traditionnelle qui les applique et se fait contrôler régulièrement, dans les restos clandestins nulle trace de respect des règles d’hygiène et de santé, pas de licence de débit de boissons pourtant obligatoire pour tous pour servir des boissons alcoolisées, des apéritifs, du vin et même des digestifs à sa clientèle, pas de respect de la loi Évin interdisant de fumer dans les lieux fermés et couverts accueillant du public, pas d’obligation de prévenir des allergènes... donc les dangers liés à l’alcool, les intoxications alimentaires, les chocs allergiques bref les ennuis...c’est pour vous ! et votre argent c’est pour eux !

En effet, difficile de vous retourner contre les plateformes, elles se réfugieront derrière leur statut d’hébergeur et non d’annonceur pour décliner toutes responsabilités...

Seul joker encore disponible à ce stade, les services de secours et d’urgence financés par l’Etat et donc les contribuables français mais peut-être plus pour très longtemps vu que ces restaurateurs improvisés ne contribuent à rien comme la plupart des acteurs issus de l’économie dite collaborative.

Mais parce que ces offres sont disponibles toute l’année et pas seulement pour Halloween, le GNI alerte depuis deux ans déjà les pouvoirs publics des dangers et des risques de santé et de sécurité publiques. 

Une délégation menée par Didier Chenet, président du GNI, rencontrera le 6 novembre prochain la Ministre auprès du Ministre de l’intérieur, Jacqueline GOURAULT, afin de recueillir la position de l’Etat face à ce phénomène en pleine expansion.

Alors, des actes ou un sort ? !

GNI - Groupement National des Indépendants de l’Hôtellerie- Restauration

Le GNI est la seule Organisation Professionnelle indépendante au service des hôtels, cafés, restaurants, traiteurs organisateurs de réception et établissements de nuit indépendants et patrimoniaux. Didier Chenet est président du GNI et du GNI-Synhorcat, Pascal Droux, président du GNI-FAGIHT est président délégué du GNI, Philippe Quintana, président du GNI-CT-CHRD est également président délégué du GNI.

 

CONACT PRESSE
GNI - Groupement National des Indépendants
Adeline CORUS –
 a.corus@gni-hcr.com – 06 62 75 25 18