29 03 29/03 2017

GNI

Un accord entre Paris et Londres en faveur du tourisme : Une raison d’espérer en plein Brexit !

Le GNI salue l’accord signé par les Maires de Londres et Paris en faveur du développement économique et touristique, le mardi 28 mars. Alors que la procédure officielle de Brexit débute aujourd’hui et que le Royaume-Uni n’a pas encore précisé ses intentions vis à vis de l’Europe, il faut s’attendre à de sérieuses conséquences sur le tourisme. Le GNI veut donc voir dans cet accord une raison d’espérer et la preuve que les autorités agissent.

Pour le GNI, l’accord signé entre les deux capitales démontre leur volonté de juguler dès à présent les conséquences du Brexit qui affecteront directement le tourisme, cœur de l’économie européenne. Avec 35Mds€ dépensés dans l’économie locale par les touristes se rendant à Paris et à Londres chaque année, il est, pour tous, inconcevable de s’en priver. Il fallait impérativement agir pour un secteur qui représente dans les deux villes 1,2 million d’emplois directs et indirects.

 « C’est donc un message fort qu’adressent les Maires de Londres et Paris aux professionnels du tourisme en réaffirmant leur attachement au secteur et leur volonté d’agir sur sa préservation ainsi que sur le développement de l’économie de façon plus large ».

Le GNI salue le choix de « développer les échanges touristiques entre les deux villes ». Il aurait toutefois souhaité voir avancer la date de 2018 prévue pour cet accord touristique entre Paris et Londres. Didier Chenet, président du GNI estime par ailleurs « que se concentrer sur les principaux moteurs capables d’attirer les visiteurs internationaux dans les deux villes que sont la culture et le patrimoine, est une bonne chose. Il en est de même du fait de fédérer les ressources de VisitLondon.com et de Parisinfo.com, afin d’accroître l’impact de leurs campagnes promotionnelles. Cependant, il faut agir plus vite et plus largement. En effet, les touristes britanniques ont déjà vu fondre leur pouvoir d’achat avec le fléchissement de la livre sterling. C’est déjà une incitation à dépenser moins ou à changer de destination ! »

« Nous attendons tous que cette initiative soit suivie d’autres par les capitales régionales et des « Destinations » mais aussi au niveau européen. Visa, règlementation européenne, transport, bien des points restent en suspens et source d’inquiétude. Je reste pourtant convaincu que ni les britanniques, ni les français, ni les européens n’ont intérêt à sacrifier leur tourisme, il faut donc trouver des solutions et vite ! », conclut le président du GNI.


GNI de l’Hôtellerie- Restauration
Le GNI est la seule Organisation Professionnelle indépendante au service des hôtels, cafés, restaurants, traiteurs organisateurs de réception et établissements de nuit indépendants et patrimoniaux. Didier Chenet est président du GNI et du GNI-SYNHORCAT, Pascal Droux, président du GNI-FAGIHT est président délégué du GNI, Philippe Quintana, président du GNI-CT-CHRD est également président délégué du GNI.

CONTACT PRESSE
Adeline CORUS –
a.corus@gni-hcr.com – 06 62 75 25 18