10 11 10/11 2015

GNI

Tout ce que ne vous dira pas Airbnb lors de son Open… mais que vous devez savoir… Le GNI-SYNHORCAT vous le livre !

C’est un bien joli programme que propose Airbnb pour son Open ! S’érigeant en véritable chantre de l’économie de partage, le site de location prône les valeurs les plus nobles ! Il y est question de partage bien sûr, mais aussi de solidarité, de générosité globale, d’entraide, d’altruisme, et même de « comment Airbnb peut favoriser la paix ». On nous en ferait presque oublier toute idée de business, or on ne parle pas de prêter sa chambre d’ami mais bel et bien de louer son habitation principale ou secondaire !

Aussi, au GNI-SYNHORCAT on estime que Airbnb, comme toutes les autres plateformes numériques, a l’obligation de communiquer l’ensemble des informations légales, règlementaires et fiscales à ses utilisateurs.

Didier Chenet, Président du GNI-SYNHORCAT, relève tous les points que le programme Airbnb passe sous silence, informations pourtant essentielles à connaitre pour se lancer dans cette expérience si séduisante.
En effet, pour lui c’est ; 
« beaucoup moins fun de demander si l’hôte a pensé à déclarer en mairie le logement qu’il propose à la location,
beaucoup moins simple pour l’hôte quand il est soumis à une obligation de compensation c’est-à-dire de devoir trouver une surface équivalente ou double dans le même arrondissement et à devoir s’engager à le transformer en habitation, obligation qu’il ignorait,
beaucoup moins chaleureuse l’ambiance quand l’hôte découvre que le règlement de copropriété n’autorisait pas une telle location ou qu’il fallait une autorisation préalable de son propriétaire, même pour une seule nuit,
beaucoup moins rentable de louer quand l’hôte se met en conformité avec la loi en s’acquittant des diverses taxes ; taxes de séjour, déclaration de revenu, voire TVA ou qu’il découvre que les plateformes de location de biens meublés touristiques ont l’obligation de transmettre les informations le concernant à l’administration fiscale,
beaucoup moins fun ou glamour quand l’hôte est accusé de complicité de proxénétisme ou de terrorisme parce que son bien abrite des activités illégales, même si il en ignorait tout,
beaucoup moins solidaire quand l’hôte bafoue les droits du travail de son employé chargé du ménage ou des travaux d’entretien, et qui s’exonère de toutes cotisations pour la retraite ou la sécurité sociale,
beaucoup plus catastrophique quand l’hôte découvre après un accident que son assurance ne prend pas en charge les biens endommagés ou détruits dans le cadre de cette activité mais, pire encore, lorsque sa responsabilité civile est engagée avec dommages corporels voire mort,
beaucoup moins luxueux et unique quand l’hôte découvre que son hébergement ne remplit pas les conditions d’hygiène, de sécurité ou de salubrité requises !

Le GNI-SYNHORCAT dit : oui à l’économie collaborative, il dit non à l’économie clandestine ! »

Le GNI – SYNHORCART organise par ailleurs un forum d’information sur l’économie clandestine dans les secteurs de l’hôtellerie et de la restauration en contre-événement de l’Open Airbnb, le jeudi 12 novembre prochain au CFA Médéric, de 16h à 18h.

GNI
Le GNI est la seule Organisation Professionnelle indépendante au service des hôtels, cafés, restaurants, traiteurs organisateurs de réception et établissements de nuit indépendants et patrimoniaux. Didier Chenet est président du SYNHORCAT et du GNI, Claude Daumas, président de la FAGIHT est président délégué du GNI, Philippe Quintana, président du GNI-Territoires est également président délégué du GNI.

CONTACT PRESSE

GNI - Groupement National des Indépendants

Adeline CORUSa.corus@synhorcat.com – 06 62 75 25 18