24 03 24/03 2017

GNI

Satisfaction du GNI au sortir des Rencontres Tourisme et Sécurité

Didier Chenet, président du GNI, salue les mesures du « programme tourisme et sécurité » annoncées aux professionnels du tourisme, réunis ce jour en présence du Ministre de l’Intérieur, m. Matthias Fekl et du Secrétaire d’état auprès du Ministre des affaires étrangères et du développement international, chargé des affaires européennes, Harlem Désir, à l’Hôtel Beauvau. Il s’agit là d’une nouvelle étape du plan de relance national du tourisme engagé le 7 novembre 2016 par le gouvernement à l’issue de la réunion du comité interministériel pour le tourisme. Les dispositions du « programme tourisme et sécurité » présentées aujourd’hui, et que le GNI appelait de ses vœux, seront mises en œuvre avant la prochaine saison estivale.

Lors de ces « Rencontres », Didier Chenet a redit combien « nos professionnels considèrent la sécurité comme LA préoccupation première de leurs clients…et donc, de facto, la leur !
La sécurité est une exigence de nos concitoyens, qui sont les premiers à voyager en France, mais aussi une exigence de nos visiteurs internationaux »
.

Il a également regretté « l’image de notre pays, sérieusement dégradée à l’international. La lecture de la presse et l’examen des propos tenus sur les réseaux sociaux suffisent à s’en convaincre ; insécurité en France, indifférence des français à leurs touristes, une économie française vacillante comme une invitation à la jeunesse de quitter notre pays pour une terre plus hospitalière ! »
Si, pour le président du GNI, « ces perceptions peuvent ne pas être vraies, les conséquences de ces perceptions, quant à elles, sont toujours vraies !
Les touristes sont frileux à visiter notre pays. L’année dernière nous avons perdu 2 millions de touristes !

Et c’est aussi du business en moins. Nous estimons la perte de CA à 2 milliards d’euros en 2016 pour le seul grand Paris !

Pour toutes ces raisons, il est indispensable, d’agir ! »

  • Par l’obligation de tenir des fiches Etrangers pour les meublés de touristes, comme le font déjà les hôtels. Dans la pratique, c’est aujourd’hui impossible pour les meublés car leurs propriétaires ne sont pas identifiés et restent anonymes grâce aux plateformes numériques telles Abritel HomeAway, Airbnb. L’obligation de déclaration des meublés qui pourrait juguler ce problème ne devrait donc pas seulement concerner les grandes métropoles françaises mais bel et bien toutes les communes. Si la loi Lemaire nous apparaissait en l’état déjà insuffisante, nous restons par ailleurs toujours dans l’attente de ses décrets d’application.
  • Par une coopération entre les professionnels du secteur et les autorités, comme cela a été les cas sur ce sujet primordial qu’est la sécurité, pour nous et donc pour nos touristes. »

A ce titre, le GNI se félicite des mesures phares du « programme tourisme et sécurité » présentées ce jour et qui seront mises en œuvre avant la prochaine saison estivale pour la plupart, à savoir :

- Le renforcement de l’offre de sécurisation dans les zones touristiques

- Le renforcement des investissements de sécurité pour les lieux et sites touristiques et culturels,
Avec notamment le déploiement de nouvelles caméras à Paris et en Ile de de France et ce dès le mois de mai ! 30 établissements culturels jugés prioritaires seront également équipés prochainement.

- L’amélioration de la prise en charge et de l’accompagnement des touristes dans leurs démarches,
En particulier par l’uniformisation et la généralisation de l’outil d’aide à la prise de plaintes développé en 30 langues à toutes les forces de sécurité intérieure ou bien encore la désignation d’un « référent touriste » au sein de la Police nationale.

- La création d’une structure de coordination sécurité tourisme dans chaque département
Dont un des trois piliers du dispositif est une charte « tourisme et sécurité » nationale, énonçant les grands principes de sécurité et co-signée par les acteurs concernés, notamment les grandes fédérations professionnelles.

Le président du GNI a conclu son intervention en saluant « le travail engagé par l’ancien Ministre des affaires étrangères et du développement international, Laurent Fabius, sans qui une telle conférence n’aurait pu avoir lieu s’il n’avait pas porté le tourisme au rang de priorité nationale. Cette conférence est, en effet, une des premières pierres à l’édifice de la reconstruction de l’image de notre pays. Il faudra continuer ainsi et je propose de renouveler cette conférence, d’en faire un rendez-vous récurrent. Il s’est réjoui que le « Premier flic de France » se préoccupe et s’occupe du tourisme. Ces premières « Rencontres » constituent un message fort et répondent à l’exigence de sécurité des acteurs du Tourisme pour les Touristes ! La France agit pour la sécurité des touristes, il lui faut maintenant le faire savoir et continuer à le faire afin de garantir à nos visiteurs la sécurité qu’ils sont en droit d’attendre de notre pays ! »



GNI de l’Hôtellerie- Restauration
Le GNI est la seule Organisation Professionnelle indépendante au service des hôtels, cafés, restaurants, traiteurs organisateurs de réception et établissements de nuit indépendants et patrimoniaux. Didier Chenet est président du GNI-SYNHORCAT et du GNI, Pascal Droux, président du GNI-FAGIHT est président délégué du GNI, Philippe Quintana, président du GNI-CT-CHRD est également président délégué du GNI.

CONTACT PRESSE
Adeline CORUS –
a.corus@gni-hcr.com – 06 62 75 25 18