13 11 13/11 2014

TAXE DE SEJOUR 1/2

RESPECT DE LA CONCERTATION !

Dans le cadre de l’examen du projet de loi de finances pour 2015, des députés parisiens ont déposé un amendement visant à augmenter de manière plus importante le plafond de la taxe de séjour pour les hôtels 4, 5 étoiles ainsi que pour les palaces.

« C’est un très mauvais signal adressé à nos touristes et en particulier à nos touristes étrangers ! Nous demandons aux élus de respecter la concertation qui a eu lieu entre le gouvernement, la mairie de Paris et les professionnels et qui limitait une hausse susceptible de porter atteinte à notre économie touristique. » ont déclaré Didier Chenet, Claude Daumas et Gérard Guy, co-présidents du GNI.

Dans le contexte de crise actuel, il est impératif de contenir la révision à la hausse de la taxe de séjour.

La France est une des premières destinations touristiques au monde, Paris, la première ville, il faut préserver notre compétitivité.
N’oublions pas que France est le 1er pays qui accueille 85 millions de touristes mais qui perd des parts de marché en termes de revenus dépensés.
Nous avons, en effet rétrogradé à la 4ème place.

La concurrence est favorisée. Dans des villes comme Londres, Madrid ou encore Lisbonne où le tourisme a véritablement explosé cette année, aucune taxe de séjour n’est réclamée aux touristes des hôtels. D’autres grandes destinations ont su également contenir le montant de la taxe de séjour réclamée comme Barcelone.

Nous demandons instamment et officiellement aux députés et sénateurs de ne pas aggraver davantage encore l’augmentation de la taxe de séjour et de s’en tenir aux propositions du Gouvernement issues d’une concertation avec les professionnels.

Le GNI (Groupement National des Indépendants) est la seule organisation professionnelle indépendante au service des hôtels, cafés, restaurants, traiteurs organisateurs de réception et établissements de nuit indépendants et patrimoniaux.
Le GNI regroupe la CPIH présidée par Gérard GUY, la FAGIHT présidée par Claude DAUMAS et le SYNHORCAT présidé par Didier CHENET.
Le GNI représente 26 000 établissements et 230 000 salariés.

Contact presse
Martine PROFICHEL – m.profichel@synhorcat.com – 06 68 42 39 56
Catherine DE BRUYNE – contact@fagiht.fr – 06 09 67 44 47
Charlotte LE MONIET – c.lemoniet@orange.fr - 07 87 02 69 66