06 04 06/04 2017

GNI

Au nom des hôteliers indépendants, le GNI exige des garanties

L’annonce par AccorHotels du rachat d’Availpro, deux ans après celui de Fastbooking, suscite l’émoi chez les hôteliers indépendants. Ils craignent légitimement qu’AccorHotels ne dispose ainsi d’informations stratégiques et confidentielles de nature à leur porter directement concurrence. Suite à cette annonce le GNI a immédiatement saisi le gouvernement afin qu’il prenne attache avec l’Autorité de la concurrence et que des garanties fiables soient apportées aux hôteliers.

En effet, Availpro est une société spécialisée dans les solutions digitales pour les hôteliers indépendants pour la distribution de leurs chambres sur l’ensemble des canaux dont le canal direct. Availpro est le leader de ces solutions sur le marché français avec une part de marché estimé entre 30 et 40%. Ces solutions numériques traitent des informations hautement stratégiques et confidentielles notamment l’ensemble des disponibilités et tous les tarifs et prix pratiqués sur l’ensemble des canaux de vente en ligne. Au surplus, ces outils donnent accès aux positions tarifaires des années passées mais également à la stratégie commerciale de l’année en cours.

Pour le GNI, il est extrêmement dangereux que ces données stratégiques et confidentielles soient dorénavant à portée de main d’AccorHotels qui, par leur utilisation, pourrait directement porter concurrence aux hôteliers indépendants. Cette situation constitue au regard de nos hôteliers comme de notre organisation professionnelle une menace véritable et directe pour la concurrence, obligatoire dans le marché de l’hôtellerie. Le GNI demande plus que l’engagement pris par AccorHotels de garantir la confidentialité des informations recueillies par les logiciels mis à disposition par Availpro auxquels le leader français de l’hôtellerie aura accès.
A ce stade, AccorHotels ne donne aucun véritable gage sérieux aux hôteliers indépendants !

Ceux-ci sont désormais confrontés à un choix très délicat :
- Soit ils continuent de travailler avec Availpro au risque de livrer à AccorHotels, l’un de leur concurrent direct, des informations stratégiques qui pourront être utilisées contre eux,
- Soit ils se mettent en quête d’un autre fournisseur de logiciels, ce qui représente un véritable défi dans un marché très concentré. 

Didier Chenet, président du GNI, a réagi « sans attendre en saisissant la Ministre du Tourisme, Martine Pinville, de cette situation pour qu’elle intervienne directement ou par l’intermédiaire de l’Autorité de la Concurrence. Il faut impérativement et immédiatement garantir aux hôteliers indépendants un marché concurrentiel. Il faut exiger d’AccorHotels des garanties sérieuses et vérifiables de son engagement à ne jamais prendre connaissance de ces informations et surtout à n’en jamais faire usage. Souvenons-nous de la condamnation prononcée par le Conseil de la Concurrence (devenu l’Autorité de la concurrence) à l’encontre des palaces parisiens au motif que les informations confidentielles qu’ils échangeaient entre eux faussaient la concurrence par la transparence artificielle du marché qu’elle provoquait. Nous exigeons donc la même rigueur à l’encontre d’AccorHotels ! »