08 03 08/03 2018

GNI

Projet de réforme de l’emploi des travailleurs handicapés. Le GNI refuse une nouvelle taxe pour les TPME !

Le projet de réforme de l’emploi des handicapés présenté par le gouvernement prévoit notamment l’extension de l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés de 6% aujourd’hui applicable aux entreprises de plus de 20 salariés à l’ensemble des entreprises, quelles que soient leurs tailles.

Selon Didier Chenet, Président du GNI, " pour nos TPME, cela se traduirait dans la pratique par une taxe handicap. Ce n’est ni notre politique, ni notre stratégie.

Nous travaillons depuis plus de 3 ans avec l’AGEFIPH pour sensibiliser nos chefs d’entreprises à l’embauche ainsi qu’au maintien dans l’emploi des travailleurs handicapés dans nos hôtels, cafés et restaurants. Nous présentons nos métiers à des candidats potentiels. Nous aidons employeurs et salariés de tout handicap, de tout âge, apprentis y compris à se trouver. Cela fonctionne. Nous enregistrons de très bons résultats à tel point que nous allons signer une nouvelle convention.

Nous sommes pragmatiques, nous ne croyons pas à la taxation d’office, nous prônons la sensibilisation et l’incitation. "

 

 

GNI - Groupement National des Indépendants de l’Hôtellerie - Restauration

Le GNI est la seule Organisation Professionnelle indépendante au service des hôtels, cafés, restaurants, traiteurs organisateurs de réception et établissements de nuit indépendants et patrimoniaux. Didier Chenet est président du GNI et du GNI-SYNHORCAT, Pascal Droux, président du GNI-FAGIHT est président délégué du GNI, Philippe Quintana, président du GNI-CT-CHRD est également président délégué du GNI.

 

CONTACTS PRESSE

Franck TROUET – f.trouet@gni-hcr.fr – 06 73 86 66 65