26 05 26/05 2016

GNI

Le tourisme asphyxié par les grèves à répétition !

Après des semaines de conflits sociaux, le GNI sonne l’alarme. Manifestations, blocages, violences à l’encontre des forces de l’ordre, le tout relayé dans les médias du monde entier, la situation n’a que trop durer ! Cette mobilisation sociale vire à la politique de la terre brulée, menée par quelques-uns et ne représentant qu’une faible minorité de travailleurs !
Il n’est plus possible que notre pays pâtisse dans et hors ses frontières d’une situation chaotique et d’une image déplorable qui gênent les touristes hexagonaux et qui dissuadent les touristes étrangers de venir. Annulation de séjours, difficultés d’approvisionnement des professionnels de l’hôtellerie et de la restauration infligent un nouveau coup dur au secteur du tourisme !

Une grève de cette ampleur à quelques semaines de l’Euro 2016 et du coeur de la saison touristique est plus qu’inadmissible ! Alors même que les taux de réservations étaient déjà décevants, le GNI redoute dorénavant des départs anticipés des touristes étrangers et des annulations massives de séjours. Une enquête montre que les taux d’occupation dans le secteur de l’hôtellerie sont redescendus au niveau de ceux des semaines qui ont suivi les attentats de novembre 2015 et que les tarifs ont baissé de 22%. La saison touristique à venir est en péril et, de manière générale, l’économie touristique qui était déjà en état de convalescence après les attentats de novembre dernier. Au manque à gagner immédiat vient s’ajouter l’image de la France à l’étranger sérieusement abimée et qu’il faudra des années à reconstruire. Le GNI déplore que quelques jours seulement ont suffi à mettre à mal les actions de promotion du tourisme français à l’étranger.

Très respectueux du droit de grève et de la liberté d’expression, le GNI condamne néanmoins fermement tous les débordements et toutes les entraves à la liberté de travailler et de circuler.
Chaque partie prenante de l’actuel conflit social doit prendre la pleine mesure de la situation et tout mettre en oeuvre pour une sortie de crise rapide, sans compromettre l’avenir de notre pays tant aux plans économique, social qu’en terme d’image. On ne peut pas impunément sacrifier le secteur du tourisme qui représente plus de 7% du PIB de l’économie nationale et deux millions d’emplois non délocalisables !
 


GNI de l’hôtellerie et de la restauration
Le GNI est la seule Organisation Professionnelle indépendante au service des hôtels, cafés, restaurants, traiteurs organisateurs de réception et établissements de nuit indépendants et patrimoniaux. Didier Chenet est président du SYNHORCAT et du GNI, Claude Daumas, président de la FAGIHT est président délégué du GNI, Philippe Quintana, président du CT-CHRD est également président délégué du GNI.

CONACT PRESSE
GNI - Groupement National des Indépendants
Adeline CORUS
a.corus@gni-hcr.com – 06 62 75 25 18