21 04 21/04 2015

Communiqué de presse

Le compte n’y est toujours pas, tant pour les consommateurs que pour les hôteliers !

L’Autorité de la concurrence vient officiellement de publier les Engagements que Booking.com est prêt à respecter dans sa relation avec les hôteliers français, et la décision acceptant ces engagements. Pour le GNI, le compte n’y est pas.

Pire, cette décision tend à faire croire que les hôteliers ont retrouvé leur liberté commerciale et tarifaire.

Il n’en est rien. Les hôteliers n’ont toujours pas :
- la liberté d’utiliser leur propre site web comme canal de vente de leurs propres chambres à un tarif plus compétitif que celui figurant sur le site de Booking.com ;
- la possibilité d’afficher, pour les réservations effectuées sur leur propre site web, des offres promotionnelles ;
- la faculté de protéger leur propre marque sur le web, pillée sans vergogne par Booking.com.

De plus, quelle confiance peut-on accorder à Booking.com quand depuis quelques semaines, il redouble de pressions vis-à-vis des hôteliers :
- calcul de la commission sur le prix TTC désormais taxe de séjour inclue !
- menace de rétrograder un hôtel du statut « préféré » à un statut classique en cas de non-respect de la parité de prix entre le site de l’hôtel et celui de Booking.com,
- classement ne tenant quasiment aucun compte des avis déposés par les clients, au profit des critères de rentabilité sur Booking.com (niveau des commissions payés, diligence à payer etc.),
- octroi d’avantages commerciaux aux clients (surclassement, petits-déjeuners offerts etc.)… sans en informer l’hôtelier !
- interdiction de l’accès aux coordonnées mails des propres clients de l’hôtel ayant réservé sur Booking.com.

L’Autorité de la concurrence vient ainsi de valider le modèle économique d’une entreprise qui s’accapare plus de 25% du chiffre d’affaire de l’hôtellerie française par son rôle d’intermédiaire, sans avoir réellement apporté de nouveaux clients et ce sans même payer d’impôts en France !

Le GNI le maintient, pour les consommateurs comme pour les hôteliers : « avec ces Engagements, le compte n’y est absolument pas ! »

Didier Chenet, Président du GNI, a déclaré : « Le combat continu, tant devant l’Autorité de la concurrence que devant le Tribunal de commerce de Paris où le GNI est intervenu au soutien des
demandes du Ministre chargé de l’économie visant à obtenir la nullité des clauses de parité tarifaire, de disponibilités et organisant la mainmise de Booking.com sur les marques des hôtels
 ».

GNI
Le GNI est la seule Organisation Professionnelle indépendante au service des hôtels, cafés, restaurants, traiteurs organisateurs de réception et établissements de nuit indépendants et patrimoniaux. Didier Chenet est président du SYNHORCAT et du GNI, Claude Daumas, président de la FAGIHT est président délégué du GNI.

Contact presse :
GNI – Groupement National des Indépendants
Edwige HOUDART
– e.houdart@synhorcat.com – 06 68 42 39 56
Catherine DE BRUYNE – contact@fagiht.fr – 06 09 67 44 47