18 12 18/12 2018

GNI

Exonération des droits de terrasses pour les restaurateurs et les cafetiers les plus touchés par les manifestations parisiennes des gilets jaunes : le GNI-SYNHORCAT a été entendu par la Maire de Paris

A la suite des manifestations des gilets jaunes et de leurs graves conséquences pour l’activité des hôteliers, restaurateurs et cafetiers, Didier Chenet, Président du GNI, le Groupement National des Indépendants de l’Hôtellerie & de la Restauration, et du GNI-SYNHORCAT avait sollicité Anne Hidalgo afin qu’elle vienne en aide aux professionnels les plus touchés.

Le 10 décembre lors d’une réunion publique animée par Anne Hidalgo sur ces manifestations, Didier Chenet avait ainsi exprimé la colère des professionnels qui pour certains avaient vu leurs établissements vandalisés, saccagés, pillés et qui, pour beaucoup, souffraient d’une cruelle chute de leur activité. Le GNI-SYNHORCAT avait alors demandé à la Maire de Paris « d’accorder (aux) professionnels une remise sur leur droit de terrasse ».

Le message du GNI-SYNHORCAT, qui fédère à Paris plus de 75% des établissements du secteur affiliés à une organisation, a été reçu 5 sur 5 par Anne Hidalgo qui a déclaré le 17 décembre lors d’une intervention télévisée sur BFMTV :

« Nous avons décidé d’exonérer les commerçants qui ont été impactés, je pense notamment aux terrasses des commerces qui n’ont pas pu être ouvertes, soit parce qu’elles étaient dans le périmètre soit à proximité du périmètre où ont eu lieu les affrontements, et qui ont soit perdu leur commerce parce qu’ils ont été vandalisés, soit tout simplement parce qu’ils n’ont pas pu ouvrir et travailler. Donc d’exonérer notamment de droit à terrasse les commerçants parisiens ».

Didier Chenet salue la décision de la Mairie de Paris qui a entendu « la grande souffrance de professionnels qui ont beaucoup perdu. Il y a des dégâts à réparer, des travaux et des achats de remplacement à effectuer. La trésorerie est à sec avec les pertes d’activité liées aux manifestations. Cette exonération des droits de terrasse est une juste mesure dont je remercie la Mairie de Paris. »