09 11 09/11 2015

GNI

Economie dite ”collaborative” : Le GNI demande d’uniformiser les règles du jeu pour tous les acteurs !

La délégation du GNI, conduite par son président Didier Chenet, a pris une part active à la 71ème Assemblée générale de l’HOTREC, l’association représentant les hôtels, restaurants, cafés et établissements similaires à travers l’Europe. L’économie dite ”collaborative” a été le sujet phare de cette Assemblée générale qui s’est tenue à La Haye les jeudi 5 et vendredi 6 novembre 2015.

L’HOTREC a notamment présenté une étude intitulée « Levelling The Playing Field* » portant sur cette nouvelle économie qui, aujourd’hui, concerne l’ensemble de notre secteur de l’hôtellerie et de la restauration. Cette importante contribution sur l’économie dite collaborative dans le secteur du tourisme transcrit les positions des différentes parties prenantes de ce débat. Elle aborde notamment les défis relevés par quatorze grandes villes d’Amérique du Nord et d’Europe, dont Paris, première concernée par la propagation de ce phénomène. Enfin, ce document d’orientation contient également les étapes clés à franchir afin de réguler cette nouvelle forme d’économie et ainsi « uniformiser les règles du jeu pour tous les acteurs » dans un souci d’équité.

Le GNI a été la seule organisation professionnelle française à participer et à apporter un réel concours dans toutes les réunions 2015 des groupes de travail de l’HOTREC sur les OTAs et l’économie dite « collaborative ». Cette année a été particulièrement riche en évolutions en France. Grâce à sa double présence dans les échanges européens et auprès des pouvoirs publics français, le GNI a représenté la France en assumant sa place de leader sur les sujets numériques.

Le GNI soutient la Charte de l’HOTREC vers « une économie de partage » durable et responsable dans le secteur de l’hébergement touristique en développant les propositions suivantes :
1° Insérer les locations de meublés de courte durée dans la législation en tant qu’hébergements touristiques,
2° Mettre en place des procédures d’enregistrement,
3° Insérer la location de meublés de courte durée dans les statistiques touristiques,
4° Mettre en place des dispositions et des contrôles en matière de sureté et sécurité,
5° Faire respecter les règlementations fiscales,
6° Vérifier l’identité des visiteurs selon les dispositions de la Convention de Schengen,
7° Protéger les droits et avantages des employés,
8° Protéger la qualité de vie du voisinage,
9° Clarifier et assurer une nette distinction entre les locaux résidentiels et commerciaux,
10° Contrôler la propagation des meublés de courtes durées.

Pour Didier Chenet, « il appartient maintenant à l’Etat français de faire que cette économie devienne un modèle intégré durable et responsable et d’assurer la sécurité des consommateurs ainsi que le respect des règles fiscales applicables à tous ».

Le SYNHORCAT-GNI organise par ailleurs un forum d’information sur l’économie dite collaborative dans les secteurs de l’hôtellerie et de la restauration en contre-événement de l’Open Airbnb, le jeudi 12 novembre prochain au CFA Médéric, de 16h à 18h. (inscription en cliquant ici)

* ”Niveler le terrain de jeu”

GNI
Le GNI est la seule Organisation Professionnelle indépendante au service des hôtels, cafés, restaurants, traiteurs organisateurs de réception et établissements de nuit indépendants et patrimoniaux. Didier Chenet est président du SYNHORCAT et du GNI, Claude Daumas, président de la FAGIHT est président délégué du GNI, Philippe Quintana, président du GNI-Territoires est également président délégué du GNI.

CONTACT PRESSE
GNI - Groupement National des Indépendants
Adeline CORUSa.corus@synhorcat.com – 06 62 75 25 18