12 03 12/03 2018

GNI

« Désocialisation » des heures supplémentaires : Le GNI encourage le gouvernement à aller jusqu’au bout du raisonnement

Alors que Benjamin Griveaux, Porte-parole du gouvernement, vient d’annoncer que le gouvernement exonèrera de charges sociales les heures supplémentaires effectuées par les salariés à partir de 2020, le GNI, le Groupement National des Indépendants de l’Hôtellerie & de la Restauration salue cette annonce et appelle le gouvernement à aller jusqu’au bout de son raisonnement.

Pour Didier Chenet, le Président du GNI, « l’exonération de charges sociales sur les heures supplémentaires est assurément une bonne nouvelle d’abord pour nos salariés qui vont pouvoir « gagner plus » - pour un salarié au SMIC, à raison de 39 heures de travail par semaine c’est 40€ de pouvoir d’achat gagné chaque mois- et ensuite pour nos entreprises qui vont payer moins de charges.

Maintenant, il serait bon que le gouvernement, qui a fait un 1er pas, continue en ce sens et exonère d’impôt sur le revenu ces heures supplémentaires. C’est important pour les salariés de notre secteur pour lesquels le gain annuel escompté reviens quasiment à un 13ème mois.

Le gouvernement renoue avec des dispositifs qui ont fait leur preuve et permettent une meilleur rémunération à un moindre cout . C’est important pour un secteur comme le nôtre ou près de 120 000 emplois demeurent non pourvus chaque année. »

 

GNI - Groupement National des Indépendants de l’Hôtellerie - Restauration

Le GNI est la seule Organisation Professionnelle indépendante au service des hôtels, cafés, restaurants, traiteurs organisateurs de réception et établissements de nuit indépendants et patrimoniaux. Didier Chenet est président du GNI et du GNI-SYNHORCAT, Pascal Droux, président du GNI-FAGIHT est président délégué du GNI, Philippe Quintana, président du GNI-CT-CHRD est également président délégué du GNI.

Contact presse :

Franck Trouet – f.trouet@gni-synhorcat.fr – 06 73 86 66 65