14 10 14/10 2016

Observatoire GNI-SYNHORCAT/I+C

Une saison estivale décevante

Outre les difficultés du secteur touristique liées aux attentats, la saison estivale a été globalement décevante en ce qui concerne la filière HCR sur l’ensemble du territoire au cours de la saison estivale. En effet, malgré une météo particulièrement favorable à laquelle s’ajoute la consolidation du pouvoir d’achat des ménages et un afflux massif de touristes début juillet lors de l’Euro de foot, l’activité des hôteliers, restaurateurs, cafetiers et traiteurs est restée en panne lors de l’été 2016. Plus précisément, le chiffre d’affaires global de la filière HCR en France s’est détérioré de 4,5 % au troisième trimestre 2016 (juillet-août-septembre) par rapport au même trimestre de l’année précédente. La tendance annuelle fléchit sensiblement, à hauteur de - 6 % à l’issue de l’été.

La fuite des touristes étrangers induite par les attentats qui frappent l’hexagone depuis janvier 2015 affecte tout particulièrement les professionnels implantés à Paris et sur la Côte d’Azur. L’activité reste sinistrée en Ile-de-France au cours de l’été, avec une baisse de l’ordre de - 11 % et la région PACA accuse un repli de - 5,5 % sur l’ensemble du trimestre. Bien que dans une moindre mesure, presque toutes les autres régions de l’hexagone affichent également des baisses d’activité ce trimestre. Seuls les intervenants implantés dans les Pays-de-la-Loire et en Auvergne-Rhône-Alpes voient leur activité se redresser.

Alors que l’hexagone a bénéficié d’un très bel ensoleillement cet été, les hôteliers et les restaurateurs français ont été confrontés à une forte diminution de leur clientèle sur l’ensemble du trimestre.

Ainsi, le chiffre d’affaires de l’hôtellerie recule d’environ 6 % entre le troisième trimestre 2015 et le troisième trimestre 2016 et les restaurateurs accusent une baisse de - 5 % sur cette période. En revanche, les vives tensions enregistrées depuis fin 2015 dans les débits de boissons tendent à s’atténuer au cours de l’été 2016. Les cafés-bars ainsi que les brasseries affichent des baisses contenues ce trimestre, respectivement - 2 % et - 1,5 % à un an d’intervalle.

Les traiteurs font désormais figure d’exception puisque leur activité se rapproche de l’équilibre au troisième trimestre 2016 : - 0,5 % par rapport au troisième trimestre 2015.
Ce faible dynamisme global pèse sur la trésorerie des entreprises de la filière HCR qui demeure très fragile lors de l’été 2016. En effet, les responsables sont toujours plus nombreux à juger cet indicateur à la baisse qu’à le juger à la hausse. La situation des marges reste également préoccupante pour un tiers des intervenants au cours du troisième trimestre 2016.

Les dates de vacances de la Toussaint mécontentent fortement les professionnels de la filière HCR et tout particulièrement les hôteliers. En effet, ces vacances débutent en milieu de semaine cette année, sachant que les réservations se font en général du samedi au samedi, il y a donc une perte potentielle importante pour le secteur de l’hôtellerie. Ainsi, plus de 40 % des responsables anticipent une détérioration de leur chiffre d’affaires au cours du prochain trimestre. Cette inquiétude se retrouve sur la quasi-totalité du territoire, et s’avère plus marquée dans la moitié sud de l’hexagone et en Bourgogne Franche-Comté. Seuls les professionnels localisés dans le Grand-Est se montrent plus partagés.