26 10 26/10 2017

Chiffres clés

Stabilisation cet été

L’activité touristique en France, en crise durant la période post-attentats, a connu un nouvel essor au printemps 2017. Cette tendance s’est confirmée au cours de la saison estivale puisque l’afflux de touristes s’est intensifié dans l’hexagone sur cette période. En matière de météo, l’été 2017 n’a pas été le même sur l’ensemble du territoire : alors que les températures ont été très chaudes sur le pourtour méditerranéen, elles ont été en-deçà des normes de saison sur la façade Atlantique, les côtes de la Manche ainsi qu’en Ile-de-France.

Dans ce contexte, la fréquentation des établissements de la filière HCR s’est renforcée quelque peu au troisième trimestre 2017. Dans le même temps, les professionnels constatent une certaine stabilisation du ticket moyen. Ainsi, le chiffre d’affaires global réalisé par les hôteliers, les restaurateurs, les cafetiers et les traiteurs s’est maintenu au troisième trimestre 2017, comparé toutefois à un troisième trimestre 2016 maussade. La baisse du rythme annuel d’évolution, très sensible il y a un an, s’atténue progressivement depuis fin 2016 et s’inscrit à près de -1 % à l’issue de l’été.

La situation des intervenants de la filière HCR s’avère disparate selon les régions. Les professionnels implantés dans les Pays-de-la-Loire, en Bourgogne-Franche-Comté, en Occitanie et plus encore dans le Grand-Est affichent de bons résultats ce trimestre. A l’inverse, la baisse a été de mise en Auvergne-Rhône-Alpes, dans les Hauts-de-France et dans le Centre-Val-de-Loire. Dans les autres régions (Ile de France, Normandie, Bretagne, PACA et Nouvelle Aquitaine), l’activité a été plutôt stable cet été.

L’hôtellerie est le secteur de la filière HCR qui a le plus bénéficié de l’afflux touristique cet été. En effet, le chiffre d’affaires progresse de + 2 % pour les hôtels et de + 1,5 % pour les hôtels-restaurants. En crise depuis les évènements dramatiques de novembre 2015, la situation des restaurateurs semble moins tendue cet été et se rapproche alors de l’équilibre, s’établissant à - 0,5 % pour les restaurants et pour les traiteurs. Relativement stable au printemps, le chiffre d’affaires des débits de boissons s’est dégradé cet été, de l’ordre de - 2 % pour les brasseries et de - 4 % pour les cafés-bars. Sur l’ensemble des douze derniers mois, seuls les hôtels enregistrent un léger frémissement d’activité, à hauteur de + 0,5 %. La tendance annuelle reste stable pour les traiteurs et s’oriente encore à la baisse pour l’ensemble des autres corps de métiers : passant de - 1 % pour les restaurants à - 1,5 % pour les hôtels-restaurants ainsi que les brasseries et atteignant - 2,5 % pour les cafés-bars.

La stabilisation de l’activité des professionnels de la filière HCR observée ce trimestre pourrait se prolonger voire même laisser place à un léger frémissement en fin d’année 2017. Les restaurateurs se montrent confiants pour les mois à venir, alors que les traiteurs et les hôteliers sont plus partagés et les professionnels des débits de boissons font preuve de plus de scepticisme. La situation pourrait rester contrastée selon les régions : les professionnels implantés dans la moitié nord de l’hexagone s’avèrent assez confiants pour cette fin d’année, alors que leurs confrères localisés dans le sud de la France se montrent inquiets, notamment en PACA.