19 04 19/04 2018

Chiffres européens

La dépendance des hôtels vis-à-vis des plateformes en ligne s’accroit en Europe… et en France

L’HOTREC, l’association européenne du secteur HCR, a mené en partenariat avec l’Université des Sciences appliquées de la suisse occidentale Valais (HEV-SO Valais-Wallis), son étude biannuelle sur le marché européen de la distribution en ligne des hôtels. Les premiers résultats basés sur les réponses de plus de 3400 hôtels à travers toute l’Europe, montre que la dépendance des hôtels envers les plateformes en ligne continue d’augmenter, alors que la part des réservations en direct diminue. Le plus grand acteur du marché des Agences de Voyages en ligne (OTAs), demeure Booking.com qui maintient sa progression depuis 2015 en atteignant 66% des parts de marché.

Le GNI a demandé de connaître plus spécifiquement la situation française issue des réponses des 176 établissements français qui ont répondu au questionnaire de l’HOTREC. La dépendance aux OTAs semble moins élevée en France : 24,7% des nuitées en France réservées par les OTAs et 62,8% des nuitées réservées en direct, contre une moyenne européenne se situant à 29,3% des nuitées réservées via les OTAs et 55,1% réservées en direct.

Néanmoins il est difficile d’affirmer que cet écart est la conséquence de la Loi Macron (août 2015) qui permet aux hôteliers de fixer librement leurs prix quel que soit le canal de distribution. 

Il est à noter d’ailleurs que la pression ressentie par les établissements français pour respecter les « conseils » des plateformes en ligne de distribution, est plus présente en France (60,4% des réponses) qu’en Europe (50%). De même en cas de litige avec les plateformes, les établissements français se sentent moins bien traités que la moyenne des établissements européens : 56,8% trouvent que la solution trouvée n’est pas juste et équilibrée contre 41,3% des établissements européens.

Retrouvez en pièces jointes les résultats français (en anglais) et la synthèse des résultats européens (en anglais).

Notez qu’en tant qu’établissements membres du GNI, vous bénéficiez d’une médiation unique avec les plateformes en ligne en cas de litige, notamment pour faire respecter les bonnes pratiques que Booking.com a pris au printemps 2016.

Pour aller plus loin vous pouvez lire :