21 02 21/02 2019

Europe

Les priorités pour les élections européennes 2019

1/1

Du 23 au 26 mai 2019 les citoyens européens sont appelés à aller voter pour leurs députés européens. Les organisations professionnelles se mobilisent pour faire connaître aux candidats les priorités européennes pour le secteur HCR, les TPE-PME et les entreprises en général.

La mobilisation européenne des organisations professionnelles

Afin d’animer la campagne les organisations professionnelles interprofessionnelles ont rédigé leurs priorités qu’elles voudraient voir porter par les candidats aux élections européennes. Découvrez ici chacune d’entre elles.

HOTREC

L’association européenne représentant les hôtels, cafés et restaurants devant les institutions européennes a mis en lumière cinq priorités pour le tourisme européen :

  1. Economie collaborative : Poursuivre les actions en faveur d’un tourisme durable et responsable en garantissant l’équité entre tous les acteurs.
  2. Une meilleure réglementation : Repenser le principe de subsidiarité pour réserver les compétences européennes aux enjeux inter-étatiques.
  3. Numérique : Réviser le cadre réglementaire européen pour assurer un marché unique du numérique juste et équitable.
  4. Politique alimentaire : Encourager les initiatives volontaires plutôt que de renforcer une réglementation européenne trans-sectorielle.
  5. Affaires sociales : Faire de la pénurie de main d’œuvre une priorité européenne

CPME

L’organisation interprofessionnelle des TPE et PME a mis en lumière 11 priorités pour la nouvelle mandature européenne :

  1. Penser TPE-PME : Prendre en compte les besoins des PME dans l’élaboration des règles européennes.
  2. Renforcer le Small Business Act pour l’Europe (SBAE)
  3. Préserver la stabilité du statut « PME » : Conserver à l’identique les critères de la définition européenne des PME mais supprimer le caractère prédominant du nombre de salariés.
  4. Créer les conditions d’une concurrence loyale et équitable
  5. Protéger les TPE-PME européennes  : Instaurer un principe de réciprocité dans les relations commerciales de l’Union européenne (UE) permettant de contrôler le niveau d’équivalence des normes sociales, fiscales et environnementales à l’entrée des produits et services dans l’UE.
  6. Rapprocher progressivement et durablement les politiques fiscales nationales
  7. Favoriser l’accès des PME aux compétences  : Proposer aux salariés et aux employeurs, des formations financées par l’Union européenne, sur les enjeux du développement durable et de la transition numérique.
  8. Soutenir une politique européenne du numérique ambitieuse dans un environnement sécurisé : Instaurer les conditions d’une concurrence loyale et équitable entre les acteurs présents sur les plateformes numériques et les entreprises traditionnelles, concernant notamment la fiscalité, le droit de la consommation et les règles sociales.
  9. Accompagner les PME vers un modèle de développement durable : Faire reconnaître, au travers d’une labellisation volontaire et expérimentale soutenue par l’Union européenne, les démarches RSE des TPE-PME, afin de valoriser leur engagement, notamment à l’égard de leurs donneurs d’ordre, qu’ils soient publics ou privés.
  10. Faciliter les investissements des PME : Revoir la règle de minimis et supprimer le plafond lié à l’âge de l’entreprise (7 ans) pour encourager l’innovation des PME et pas seulement celle des start-ups.
  11. Prendre en considération la situation des entreprises ultramarines

MEDEF

L’organisation interprofessionnelle des entreprises a rédigé un message pour exprimer les besoins fondamentaux pour un développement économique de toutes les entreprises.

  1. Porter une ambition collective autour d’objectifs stratégiques communs clairement assumés :
  1. Innovation : Se positionner en leader face aux révolutions technologiques liées à la numérisation et face à la lutte contre le changement climatique
  2. Inclusion : Assurer la cohésion et lutter contre les inégalités
  3. Souveraineté : Se donner les moyens de son indépendance pour protéger ses citoyens
  1. Efficacité : construire un cadre indispensable au développement des entreprises et à l’attractivité de l’Europe adapté à un monde en permanente transformation :
  1. Assurer la fluidité des échanges dans le marché intérieur
  2. Assurer la stabilité de la zone euro
  3. Assurer l’équité des règles du jeu avec nos concurrents en Europe et dans le monde

Suivre ici la campagne du MEDEF « Merci l’Europe ! ».

Tout savoir sur les élections européennes

Pour tout savoir sur l’Europe, le site d’information Toute l’Europe propose tout au long de l’année un décryptage des dossiers européens. A l’occasion des élections européennes 2019, un dossier spécial permet de comprendre les enjeux et les actualités de cette élection et de cette institution.

A noter : en France les élections européennes auront lieu le 26 mai 2019.

Consultez ici les documents de l’HOTREC, de la CPME et du MEDEF sur les priorités des entreprises pour la nouvelle mandature du Parlement européen.