19 10 19/10 2017

Europe

Le GNI actif pour un rapprochement des classements français et européen

1/1

Le 18 octobre 2017 le GNI s’est à nouveau réaffirmé comme un observateur actif du classement hôtelier européen, lors de la réunion semestrielle de l’association hotelstars union (HSU). Comme indiqué lors de l’Assemblée générale du GNI, Mélissa Morandi, jeune hôtelière parisienne, a été présentée comme la nouvelle référante pour travailler au rapprochement entre les classements français et européen.

L’objectif à terme est qu’un hôtelier français lors de son classement auprès d’Atout France soit dans le même temps reconnu dans le classement européen. Cette intégration permettra aux visiteurs européens et aux touristes internationaux de mieux comprendre et apprécier la qualité des hôtels en Europe.

Le classement européen va être modifié pour 2020. Le GNI fera activement partie des discussions pour intégrer plus de critères issus du classement hôtelier français qui sont le reflet de la culture de l’accueil à la française.

Depuis quelques mois, l’administration française a ouvert la porte à un réel rapprochement des deux classements hôteliers. Un travail sera donc mené en parallèle pour faire intégrer certains critères européens dans le nouveau classement français qui doit être adopté pour 2021.

Ce rapprochement de classements hôteliers constitue un challenge pour les hôteliers indépendants français. C’est pourquoi le GNI est heureux de prendre immédiatement la charge de ce renouveau. La communication auprès des adhérents sera une priorité pour assurer une transition douce et sereine vers un classement hôtelier moderne et commun avec nos voisins européens.

Pour en savoir plus sur HSU : https://www.hotelstars.eu