04 05 04/05 2016

Europe

Assemblée générale de l’HOTREC, printemps 2016 : Retour sur la 72ème AG à Bratislava

1/3

L’action de l’HOTREC

La 72ème Assemblée générale du printemps 2016 de l’HOTREC, l’association européenne des hôtels, cafés et restaurants, s’est déroulée à Bratislava par l’association slovaque ZHRSR présidée par Patrick Bockay.

Roman Brecely, Ministre des transports Slovaque a présenté les priorités de la Slovaquies pour sa Présidence de l’Union européen à partir du 1er juillet 2016. Le point principal dans le secteur du tourisme sera le soutien aux entreprises et l’amélioration de la mobilité.

Susanne Kraus-Winkler, Présidente de l’HOTREC, dans sa présentation a rappelé le poids de plus en plus important de l’HOTREC en Europe :
• Bien reconnue par les institutions européennes, notamment un groupe dédié au tourisme au Parlement européen,
• Durant cette assemblée générale, l’HOTREC s’est renforcée d’un membre passant ainsi à 44 associations membres sur 30 pays. L’association bulgare des hôtels et restaurants a en effet rejoint l’HOTREC.
• De nombreux partenaires, organisations professionnelles (UEAPME…) et organismes internationaux (OMT…)

Petit aperçu des actions de l’HOTREC en 2015 :
• Signature du Code mondial d’éthique du tourisme de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT) ;
• Association avec l’EFFAT (Fédération Européenne des Syndicats de l’Alimentation, de l’Agriculture et du Tourisme) à l’Alliance européenne pour l’apprentissage ;
• Rédaction de 10 étapes pour une économie dite collaborative durable et responsable ;
• Organisation avec l’UEAPME d’un débat sur les défis numériques en présence de représentants de la Commission européenne, de Députés européens, et de nombreux acteurs du numériques (TripAdvisor…) ;
• Actions de lobbying autour des révisions de la Directive des services financiers et de la Directive sur les voyages à forfait. Concernant cette dernière, le Synhorcat-GNI travaille actuellement avec l’administration française pour sa transposition en droit français.

Les défis pour 2016

2016 a déjà commencé activement avec un événement de l’OCDE sur l’économie collaborative le 6 mars 2016 et un petit-déjeuner de rencontre avec les députés européens le 15 mars 2016 pour leur présenter le classement hôtelier HSU créé et porté par les associations professionnelles européennes.

Les axes d’actions de 2016 seront :
La fiscalité : La Commission européenne a adopté un plan d’action pour la TVA. L’HOTREC souhaiterait mener une campagne pour réduire les taux de TVA pour les services touristiques d’ici l’ouverture des discussions officielles sur ce sujet en 2017.
La protection des données personnelles : La nouvelle Directive va probablement être publiée officiellement en mai, et chaque pays aura 2 ans pour la transposer dans son droit national.
La politique de Visas : Depuis 2014 la Commission européenne travaille à la révision de la politique des visas.
L’alcool : D’ici la fin de 2016 le Conseil européen souhaite adopter une stratégie pour réduire les conséquences de l’alcool.
Le Développement durable : L’HOTREC veut adhérer au comité développement durable des Nations unies.

La prochaine Assemblée générale de l’HOTREC se déroulera le 20 octobre 2016 à Malte.

Le GNI à l’HOTREC

Le GNI est très impliqué dans l’HOTREC.

Didier CHENET, le Président du GNI et du Synhorcat, est membre du Comité financier, organe statutaire permettant le suivi des comptes.

Jean-Baptiste Pieri, Président de la Commission Europe et Numérique intervient dans chacun des groupes de travail : Distribution en ligne (OTAs, Avis en ligne…), Economie dite collaborative (Meublés de tourisme, Restaurants à domicile…), Restaurant & cafés (biodéchets, nutrition…), Divertissements nocturnes (revalorisation de l’image de ces activités…), Comité Qualité (accessibilité, normalisation…)

Le GNI a notamment contribué au succès de cette Assemblée générale et notamment de son Séminaire sur l’Economie dite collaborative du vendredi 29 avril au matin. Le GNI a fait intervenir la délégation japonaise rencontrée au mois de mars en pleine réforme de la réglementation des meublés de tourisme en préparation des Jeux Olympiques de 2020.

Le GNI est également intervenu pour présenter son analyse et son action sur les Restaurants à domicile, activité dite collaborative en pleine expansion mais qui fait courir un risque en terme de sécurité et de santé publique s’il est n’est pas régulée.

Enfin, le GNI espère que la France rejoindra le classement européen. Présente à chacune des réunions de l’association ad hoc Hotelstars Union, le GNI sera invité à échanger avec ses collègues européens sur la révision des critères dès 2018.

Pour en savoir plus sur les actions du GNI-Synhorcat à l’HOTREC, n’hésitez pas à lire l’article sur les groupes de travail de l’HOTREC.