31 01 31/01 2014

Tourisme : Location de meublés

Enquête 2014 : location de meublés en Europe

L’HOTREC, notre organisation professionnelle sectorielle européenne, a publié les résultats de son enquête sur les locations de meublés (short renting) dans les pays européens.

Dans la plupart des pays, la location des appartements privés à destination des touristes représente entre 5 et 15 % des pays, dont l’Autriche en tête.

Si en France, la loi « ALUR » (Loi pour l’accès au logement et un urbanisme rénové) est encore en lecture à l’Assemblée nationale et prendra en considération ce nouveau type d’hébergement, ces locations sont déjà strictement réglementées dans d’autres pays comme l’Autriche, la Belgique, la Grèce et la Slovaquie. Les propriétaires sont soumis à des déclarations ou à des autorisations et les clients doivent s’acquitter de taxes de séjours.

Face à l’augmentation de ce nouveau type d’hébergement, la plupart des pays ont saisi l’importance d’imposer le même traitement aux différents fournisseurs d’hébergements, tant au niveau de la fiscalité, qu’au regard de l’hygiène et de la sécurité. La nécessité de contrôles stricts est mise en avant, de même que l’éducation des hôteliers à ces nouvelles tendances.

Le SYNHORCAT est intervenu pour que les locations meublées de tourisme soient encadrées.
Plusieurs amendements ont été proposés dans le cadre de la loi « ALUR » et nos demandes portent sur :
- la durée minimum de location qui ne doit pas pouvoir être inférieure à 7 jours ;
- l’obligation pour le propriétaire de demander l’accord de la copropriété avant de procéder à la demande de d’autorisation de changement d’usage ;
- l’impériosité en tout état de cause de donner au maire la capacité de réglementer dans la commune les locations de meublés touristiques.