03 12 03/12 2013

Compte-rendu XIème Congrès

Congrès 2013 : Plenière Short renting

« J’irai dormir chez vous ! » La loi Duflot s’attaquera-t-elle au short-renting ?

Intervenants :
- Geneviève Bahler, Présidente de la Branche des Hôtels du SYNHORCAT
- Christophe Paluel-Marmont, 1er Vice-président et Président de la Commission des Affaires Européennes et Numériques du SYNHORCAT
- Philippe Etourneau, Président du SYNHORCAT LANGUEDOC ROUSSILLON, hôtelier
- Jean-Yves Mano, Adjoint au Maire de Paris, chargé du logement
- Jean-Marc Agnes, Président du Syndicat des Professionnels de la Location Meublée
- Robert Vidal, Secrétaire général du Synhorcat
- Olivier Gremillon, Directeur Europe de l’Ouest d’Airbnb

Geneviève Bahler et Philippe Etourneau ont présenté le cadre juridique de la location de meublés touristiques et la position du Synhorcat sur le sujet.

Pour le Synhorcat, il est impératif que :
- l’autorisation de la copropriété soit obligatoire avant toute demande de changement d’usage d’un local d’habitation en local commercial ;
- la durée de la location soit au minimum de 7 jours consécutifs dans les communes où une autorisation de changement d’usage est nécessaire.

Christophe Paluel-Marmont a cité plusieurs exemples de réglementations encadrant la location de meublés touristiques dans le monde, et annoncé que l’HOTREC, la fédération européenne du secteur HCR, allait se positionner sur ce sujet.

Jean-Yves Mano a évoqué la situation de certains quartiers de la capitale où les trois quarts des immeubles sont des meublés de tourisme. Il s’est prononcé en faveur d’un amendement la loi Duflot qui rendrait obligatoire l’accord de la copropriété.

Le président du SPLM, Jean-Marc Agnes, a annoncé que sa fédération était favorable à un encadrement de la location de meublés touristiques par la loi.

Pour Olivier Gremillon d’Airbnb, la location de meublés touristiques permettrait de combler une « insuffisance de l’offre hôtelière » en haute périodes touristiques.