03 12 03/12 2013

Compte-rendu XIème Congrès

Congrès 2013 - Plenière : commercialisation en ligne

« Reset » Internet ? Reprenons la main sur notre commercialisation en ligne !

Intervenants :
- Razzy Hammadi, député de Seine Saint Denis, Président de la CEPC et rapporteur à l’Assemblée Nationale du projet de loi « consommation »
- Christophe Paluel-Marmont, 1er Vice-président et Président de la Commission des Affaires Européennes et Numériques du SYNHORCAT
- Loraine Donnedieu de Vabres, avocate associée au cabinet Jeantet
- Markus Luthe, directeur général d’IHA, association hôtelière allemande
- Pascal Droux, Président des Hôteliers de la FAGIHT
- Georges Bonneau, hôtelier (Le Six, Observatoire du Luxembourg)
- Stéphanie Leguay, juriste au sein de l’INPI (Institut national de la propriété intellectuelle)
- Rémi Ohayon, directeur général des « Ateliers Apicius », auteur du livre Addi(c)tion

Razzy Hammadi, député de Seine Saint-Denis, président de la Commission d’Examen des Pratiques Commerciales (CEPC) et rapporteur à l’Assemblée Nationale du projet de loi « consommation », a rappelé les principales conclusions de l’avis rendu par la CEPC le 16 septembre dernier.

Cet avis fait suite à une saisine par les organisations professionnelles, dont le Synhorcat et la FAGIHT, portant sur la conformité au droit de la concurrence des contrats des OTA (« online travel agents »).

Il a par ailleurs assuré que « l’augmentation de la TVA au 1er janvier 2014 ne devait pas aggraver le poids des commissions » payées par les hôteliers aux OTA.

M. Paluel-Marmont, 1er vice-président et président de la commission des affaires européennes et numériques du Synhorcat, a rappelé les actions du Synhorcat. L’action en cours devant l’Autorité de la concurrence a par ailleurs été présentée plus en détail par Me Loraine Donnedieu de Vabres, du cabinet Jeantet.

Cette session a également été l’occasion de communiquer sur l’initiative « UHI » (Union des hôteliers indépendants) qui vise à fédérer des hôteliers pour négocier en direct les commissions avec les OTA.

Enfin, la question de la marque et de la visibilité des établissements a été abordée, avec deux interventions de Stéphanie Leguay (INPI) et de l’auteur Rémi Ohayon.