07 07 07/07 2017

Actualités

Les touristes français et le numérique en 2017

Le Cabinet d’Etudes et recherche marketing Raffour Interactif spécialisé en tourisme fait chaque année une grande étude sur les tendances de consommation touristique en France par les Français. La méthodologie est très stricte : elle repose sur l’entretien pendant une heure de plus de 1000 Français représentatifs de la population. L’objectif est de déceler leurs comportements touristiques, notamment sur le numérique.

Le taux d’internautes en France est de 87% soit 46,9 millions.

Le taux d’internautes chez les Français partis : 92%, vu que ce sont des personnes plus jeunes, plus urbanisées et au revenu plus important que les autres Français.

Les E-touristes

77% des Français partis en 2016 (soit 26,1 millions) sont des E-touristes. C’est-à-dire qu’ils ont préparé leur séjour sur internet. Ce chiffre est en forte augmentation depuis 2006, 40% (53% en 2010) Les Français veulent être séduits quand ils cherchent. La petite vidéo par exemple permet de faire rêver l’internaute et de lui faire vivre une expérience immergée.

Même chez les 50-64 ans, 74% ont préparés en ligne. Plus les Français partent en nombre, plus ils utilisent le net pour préparer le séjour. 86% des personnes partis à au moins 4 personnes.

65% des recherches sont faites via des PC contre 53% des recherches en 2016 ont été faites via des portables et/ou des tablettes, soit 14 points supplémentaires par rapport à 2015.

Les réservations en ligne

En 2016, il y a eu 50% des Français partis ont réservé en ligne. Plus les Français partent à plusieurs plus ils réservent en ligne : 60% des Français partis au moins à 4 personnes ont réservé en ligne.

86% des E-touristes réservant en ligne, réservent des hébergements soit 14,6 millions. Ce chiffre est largement dominant, le poste suivant étant le transport est à 41% pour le train et 40% pour l’avion, puis 34% pour les activités de loisir lié au séjour. Ce dernier poste est néanmoins en augmentation par rapport à 2015.

Sur les E-touristes, 65% ont réservé en ligne. Le taux de conversion est donc important, d’où l’importance de la qualité du site web. Le travail d’ergonomie est très important et l’exhaustivité des informations est aussi fondamentale.

Les M-touristes

53% des Français partis en 2016 sont des M-touristes (soit 14 millions). Ce chiffre est encore plus important encore chez certains étrangers (Américains, Japonais…)

79,4% des voyageurs trouvent le smartphone plus utile pendant le voyage ou sur place

80% recherchent des infos sur place

43% cherchent un resto ou un bar

Il faut noter que depuis 2015 les bornes wifi ont été multipliée par 7 et que depuis le 15 juin 2017 il n’y a plus de frais dits de roaming en Europe. Les touristes européens n’auront donc plus la question de leur facture de téléphonie pour consulter leur smartphone durant leur séjour en France.

Les deux plus grandes catégories des M-touristes sont les CSP+ (72%) et les étudiants (71%).

65% des M-touristes utilisent le mobile pour organiser leur séjour sur place.

Le site responsive est donc indispensable contrairement à l’application qui est accessoire. Voir l’article https://www.synhorcat.com/europe-numerique/bonnes-pratiques-1189/article/avoir-un-site-internet-mobile-mais-pour-quoi-faire

Les postes d’utilisation sur place du mobile :

  • 75% des M-touristes utilisent leur portable et/ou tablette pour la cartographie ou un plan. C’est pourquoi les coordonnées GPS de chaque établissement sont fondamentales ; ce sont les 200 derniers mètres qui sont parfois les plus compliqués
  • 55% pour l’hébergement
  • 46% pour le transport
  • 44% pour des activités
  • 41% pour la notification d’activités sur place
  • 29% pour des guides touristiques
  • 22% pour des offres promotionnelles (restaurants, activités)
  • 18% autres

Les réseaux sociaux

19% des E-touristes (5 millions, chiffre en baisse) ont utilisé les réseaux sociaux pour préparer le séjour.

Ce sont surtout les jeunes qui consultent les réseaux sociaux mais ce ne sont pas les plus jeunes qui partent le plus. Donc les cibles des réseaux sociaux ne sont pas les meilleures cibles du tourisme.

Les informations viennent des amis ou collègues (78%), 66% de la famille, 63% sur les plateformes mettant en relation des particuliers, 52% des blogueurs indépendants, 51% des prestataires privés, 49% des destinations touristiques.

Avant tout les E-touristes qui ont consulté les réseaux sociaux veulent avant tout des infos pratiques (82%). Ils attendent également :

  • 82% pour des idées de destinations
  • 81% des offres spéciales
  • 78% des activités festives et culturelles
  • 77% des photos et vidéos
  • 63% de l’assistance
  • 58% un module de réservation

Enfin 32% des E-touristes (8,5 millions) ont partagé leur expérience en 2016 et 7% pensent le faire en 2017.

Les avis en ligne :

82% des E-touristes français lisent les avis. 62% des E-touristes français lisent les avis et ils influent sur leurs choix.

Les E-touristes qui ne consultent pas les avis donnent pour justification à 8% parce qu’ils n’ont pas confiance dans le contenu, à 3% parce que cela ne les intéresse pas et 7% pour d’autres raisons diverses

Ces chiffres montrent cette année encore l’importance de répondre aux avis. Voir notre article https://www.synhorcat.com/europe-numerique/bonnes-pratiques-1189/article/l-importance-de-repondre-aux-avis-en-ligne

L’ensemble des chiffres de l’étude est disponible à l’achat ici : http://www.raffour-interactif.fr/site_ri/ventes/Barometre_et_Etudes_Raffour_2017.pdf