28 09 28/09 2018

Actualité 2018

Modification du compte personnel de formation (CPF) au 1er janvier 2019

1/1

A partir du 1er janvier 2019, les actifs (salariés et chômeurs) disposeront d’un CPF crédité en euros et non plus en heures. Ils cumuleront 500 euros par an pour se former (plafonné à 5 000 euros) et pour les moins qualifiés ce sera 800 euros par an (plafonné à 8000 euros). Une majoration (qui sera fixée par décret) bénéficiera aux personnes en situation de handicap.

Une application mobile, prévue au second semestre 2019, permettra à tous les actifs d’acheter leur formation librement et sans intermédiaire. Ce service géré par la Caisse des dépôts et consignation permettra de connaître ses droits et de gérer son dossier en totale autonomie même en cas d’abondements. Cette application mobile du CPF intégrera un outil de notation des prestations reprenant les commentaires et les avis des personnes formées.

Les formations possibles : Seront éligibles au 1er janvier 2019, toutes les formations conduisant à des certifications enregistrées au RNCP, y compris leurs blocs de compétences, ou enregistrées au Répertoire spécifique (ex. Inventaire). Il sera toujours possible de mobiliser son CPF pour effectuer un bilan de compétences, être accompagné dans une démarche VAE, passer son permis de conduire ou pour suivre une action de formation, d’accompagnement et de conseil à la création/reprise d’entreprise.

Le CPF de transition professionnelle  : Pour les salariés en emploi (CDI ou CDD), il prend le relais du Congé individuel de formation (CIF) qui permettait de se préparer à une reconversion et qui disparaît au 31 décembre 2018. Les salarié bénéficiaires pourront demander un congé spécifique effectué tout ou partie sur le temps de travail. La prise en charge financière du CPF de transition professionnelle sera opérée par des commissions paritaires interprofessionnelles régionales.