Fiches pratiques

L’HOTREC, la fédération européenne des hôtels, restaurants et cafés, demande à la Commission européenne de ne pas précipiter la révision de la directive sur les voyages à forfait, afin d’éviter la création de contraintes lourdes et injustifiées pour les PME de notre secteur.

Lors de la 66ème Assemblée générale de l’HOTREC, les associations nationales des 27 Etats européens ont exprimé leurs craintes quand à la révision de la directive européenne sur les voyages à forfait.

Cette révision pourrait créer de nouvelles contraintes pour l’industrie hôtelière, en particulier pour les réservations en ligne. Par conséquent, ils appellent la Commission à organiser une concertation avec les acteurs économiques des secteurs concernés avant de publier sa proposition.

L’HOTREC considère que la nouvelle directive devra clairement indiquer que :

- Le transport est un élément constitutif du forfait ;

- Il n’y a pas de droit de rétractation obligatoire pour les forfait touristiques, comme c’est le cas actuellement pour les services des hôtels et restaurants couverts par la directive européenne sur les droits des consommateurs.