07 06 07/06 2013

Restaurant : un nom dont nous devons être dignes et fiers !

L’édito de Didier CHENET, Président

Alors que les opposants au projet de protection de l’appellation restaurant essaient de se faire entendre dans un attelage hétéroclite de cafétérias, de hamburgers, de sandwicheries et autres fast food ainsi que de restaurateurs bien plus attachés à leurs ciseaux qu’à leur couteaux, le SYNHORCAT continue de se mobiliser.

Le SYNHORCAT a ainsi multiplié les rencontres avec Madame la Ministre du Tourisme Sylvia PINEL et son cabinet. Il a sollicité les députés et sénateurs de tout horizon politique organisant une conférence de presse et répondant à diverses auditions parlementaires.

Nos professionnels, nos adhérents se sont joints à nous pour porter ce message ambitieux qui est le nôtre, celui de vouloir écrire dans la Loi qu’un restaurant c’est un lieu où l’on sert à la clientèle des plats cuisinés sur place à base de produits bruts.

La presse, les médias se sont faits l’écho de ce travail. A chaque fois, et cela mérite d’être souligné, en applaudissant à cette initiative...il est loin le temps où nous étions tant décriés sur ce que nous avions fait de la baisse de la TVA.

Pourquoi ? Parce que nous voulons ainsi répondre à la demande de transparence et de qualité de nos clients. Et pour cause. Selon une enquête que nous avons commandée à un institut de sondage, la moitié d’entre eux ne font plus confiance aux restaurateurs. Il faut restaurer cette confiance.

Parce que nous voulons aussi valoriser le travail de nos restaurateurs qui chaque matin dès l’aube font leur marché afin de se procurer des produits de saison, de terroir qu’ils vont cuisiner dans le respect des règles de leur métier.

Alors, faisons comme ont su le faire en leur temps nos amis boulangers dont la qualité du pain s’est accrue avec la protection de l’appellation « boulangerie ». Tirons la profession vers le haut. Un restaurant c’est un établissement où l’on travaille avec un piano et des couteaux, pas avec un four à micro-onde et une paire de ciseaux !

Portons haut ce nom de restaurant, soyons en dignes et fiers car il rayonne bien au-delà de nos frontières... Des clients, des professionnels, des politiques l’ont compris. Ils savent que l’avenir de la restauration passe par ce projet. Je les en remercie. Aux autres, je dis, n’ayez pas peur d’être ambitieux, notre métier le vaut bien, nos clients aussi.