04 08 04/08 2016

Actualités

Un nouveau protocole SACEM : Et surtout, n’oubliez pas de leur dire merci !

Un nouveau protocole signé entre les organisations professionnelles du secteur et la Sacem vient poser les conditions et le montant de la ristourne dont les professionnels qui diffusent de la musique pourront bénéficier à compter de 2018.

Peu scrupuleuse avec la véritable histoire, l’autre grande organisation du secteur s’arroge cette négociation et n’hésite pas à réserver le bénéfice de cette ristourne à ses seuls membres…Face à une désinformation d’un autre siècle, le GNI tend rétablir la vérité. Quelques lignes suffisent !

1. Le GNI Hôtellerie & Restauration a activement participé aux négociations avec la Sacem faisant entendre la voix des professionnels indépendants. Le GNI Hôtellerie & Restauration avait pour unique objectif d’obtenir la meilleure ristourne pour ses membres refusant notamment :
- une diminution de 33 à 25%,
- ou encore la création d’un fonds de garantie dont une partie de l’argent serait destinée aux organisations professionnelles…pour Didier Chenet, Président du GNI Hôtellerie & Restauration , « le GNI ne saurait accepter de l’argent de la part de la SACEM, un argent qui n’est rien d’autre que celui de nos entreprises ! »(extrait du communiqué de presse du GNI Hôtellerie & Restauration en date du 31 mars 2015)

2. Le GNI Hôtellerie & Restauration a signé le protocole proposé par la Sacem au motif qu’il intègre désormais des propositions sérieuses :
- une ristourne conforme au droit de la concurrence.
- une ristourne fixée au maximum à 28% au 1er janvier 2018 (entretemps elle reste fixée à 33%),
- une ristourne ouverte à tous les établissements adhérant à une organisation reconnue représentative par le Ministre du Travail,

3. Et pour conclure, contrairement à ce que certains prétendent, tous les adhérents du GNI Hôtellerie & Restauration bénéficient aujourd’hui et continueront demain à bénéficier de la meilleure ristourne !

Je vous le dit calmement : « N’écoutez pas ces voyous et ces menteurs, pas la peine d’aller voir ailleurs, avec le GNI, vos intérêts sont défendus. Et comme tout bon professionnel sachez faire preuve d’humour quand vous croiserez les gros bras de ce syndicat, n’oubliez pas de leur dire merci ! »

Marcel Benezet
Président des cafés, bars, brasseries au GNI - SYNHORCAT