28 02 28/02 2018

Actualités

" Un nombre de défaillances revenu à son niveau d’avant-crise ! " / Bulletin de santé des entreprises en France et en Île-de-France - Situation au 1er janvier 2018

Le nombre des ouvertures de procédures continue de diminuer tant au plan national (- 6 %, en glissement annuel au 1er janvier 2018) qu’en Île-de-France (- 6,5 % en glissement annuel au 1er janvier 2018). On constate toutefois un tassement au mois de décembre 2017.

Plus précisément :

  • Au plan national, les ouvertures de procédures se situent à 14,5 % en dessous de leur niveau de 1993 et 14 % sous celui de 2009. Elles ont retrouvé leur niveau d’entrée dans la crise, fin 2008. 
  • En Île-de-France, traduisant la spécificité de la région, ces ouvertures s’établissent à près de 32 % en dessous du pic historique de 1993 ; elles sont aussi inférieures au palier atteint en 2009 (de près de 11 points).

Évolution des défaillances en France et en Île-de-France depuis janvier 1998
(Sur 12 mois glissants, Base 100 : décembre 1993)


En Île-de-France, on constate une diminution continue des ouvertures de procédures collectives et une baisse du nombre des ouvertures de procédures amiables. Ces évolutions s’inscrivent dans un contexte où l’économie mondiale apparaît plus dynamique et où la croissance française continue de se redresser.


Sur un an, en glissement annuel au 1er janvier 2018 : 

  • Le nombre d’alertes du président du tribunal de commerce continue de décroître pour le cinquième mois consécutif : - 5 %.
  • Le recours aux procédures amiables (mandat ad hoc et conciliation) est en nette diminution depuis novembre 2017, en lien avec la baisse importante du nombre de conciliations : - 11 %.
  • Le nombre de procédures de sauvegarde et de redressement judiciaire, se réduit toujours vivement : - 16 %.

Les liquidations judiciaires voient leur nombre diminuer, avec un ralentissement en décembre : - 4 %.

Évolution du nombre de procédures de liquidation judiciaire et de procédures ouvrant une période d’observation en Île-de-France depuis janvier 2011
(Sur 12 mois glissants, Base 100 : décembre 1993)

Focus sur l’impact social - Forte hausse du nombre d’emplois touchés dans les procédures de liquidation judiciaire et net recul dans le cadre des procédures amiables. 

  • Dans les entreprises en procédure amiable (mandat ad hoc et conciliation), le nombre des emplois concernés est en forte baisse (- 50 % en glissement annuel au 1er janvier 2018) ;
  • Les effectifs salariés susceptibles d’être préservés dans les entreprises en sauvegarde ou en redressement judiciaire sont plus importants ;
  • Forte hausse du nombre d’emplois perdus du fait de la liquidation judiciaire. Ce nombre est revenu à son niveau de mai 2014.

 

Télécharger