19 10 19/10 2015

Journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire

Traiteurs de France et Eqosphere annoncent leur partenariat pour la revalorisation des surplus alimentaires sur réceptions. À cette occasion, les Traiteurs de France ont signé, le vendredi 16 octobre 2015 à l’Assemblée Nationale, en présence de Guillaume Garot, le Pacte National de lutte contre le gaspillage alimentaire.

Traiteurs de France et Eqosphere annoncent le lancement de leur partenariat permettant de généraliser et d’encadrer la redistribution des denrées alimentaires non consommées sur réceptions à des associations nationales et locales venant en aide aux personnes en difficulté.

L’activité de Traiteur organisateur de réceptions engendre souvent un différentiel entre les quantités commandées par un client et celles finalement consommées lors de la réception. Il arrive même que certains événements soient annulés au dernier moment. Fort de ce constat, et engagé depuis de nombreuses années dans une démarche de politique RSE, Traiteurs de France, le seul réseau national des traiteurs organisateurs de réceptions, a souhaité s’investir dans une réflexion globale sur la revalorisation de ses surplus alimentaires et ainsi participer à la lutte contre le gaspillage alimentaire en orientant ses derniers vers un public défavorisé.

Eqosphere a proposé à Traiteurs de France de mettre en place et de gérer un dispositif complet pour concrétiser ce projet, incluant une formation conventionnée des équipes, des process de sélection des produits éligibles à la redistribution et de réduction des facteurs de gaspillage, des règles de tri et de reconditionnement de ces produits
et des outils numériques de signalement des surplus pour favoriser la réactivité.

Eqosphere crée les réseaux locaux d’associations bénéficiaires, gère les opérations d’acquisition des surplus, l’adéquation entre l’offre et la diversité des besoins et missions des associations ainsi que la traçabilité.

L’engagement des deux sociétés permet à Traiteurs de France d’optimiser et de développer les activités de revalorisation des surplus alimentaires mais aussi de formaliser et d’amplifier une dimension d’éco-responsabilisation des événements.

Le tour de France a commencé : 8 Traiteurs pilotes auront déjà reçu mi-octobre une formation délivrée par Eqosphere pour un déploiement national dans le courant 2016.

Pour Alain Marcotullio, vice-président des Traiteurs de France en charge du Développement Durable Je suis très fier que le réseau s’engage sur cette problématique jusqu’alors impossible à solutionner. Engagés depuis de nombreuses années dans une politique RSE, nous franchissons une nouvelle étape en impliquant, pour la première fois, un réseau national de traiteurs organisateurs de réceptions.
Ce partenariat nous permettra, enfin, de redistribuer nos surplus lorsque cela sera possible, tout en étant encadrés juridiquement.
Tous les collaborateurs sont impliqués dans cette démarche grâce aux formations internes : cuisinier, maîtres d’hôtels, commerciaux...
Au-delà de la démarche citoyenne et solidaire dont nous sommes si fiers, c’est également un réel investissement pour nos entreprises (formation de notre personnel, reconditionnement des surplus, achat de matériel jetable…). C’est donc pour nous et le réseau un véritable engagement dans tous les sens du terme.

Pour Eric-Helen Louis, Président National des Traiteurs de France, signataire du pacteGrâce à l’aide de Guillaume Garot, nous avons pu faire avancer ce projet qui nous tenait tant à coeur, mais qui malheureusement était encore impossible à mettre en place légalement il y a encore un an. Nous nousengageons dès à présent à redistribuer les denrées alimentaires non consommées sur réception à des associations venant en aide aux personnes en difficulté.

Pour Xavier Corval et l’équipe d’Eqosphere “C’est certainement pour la profession un cap décisif, sociétal, que les Traiteurs de France franchissent aujourd’hui en voulant généraliser l’évitement de la poubelle et en professionnalisant avec Eqosphere la revalorisation des surplus événementiels, qui sont inhérents au concept de réception. Notre partenariat est le fruit de rencontres humaines et d’un déclic : l’apport de solutions positives et performantes provoque une dynamique de changement et permet de créer plus de valeurs sociales et environnementales.
Pour les surplus non redistribuables aux associations, nous proposerons dans une seconde étape d’autres options de revalorisation.
C’est un enjeu superbement motivant pour Eqosphere que d’accompagner un groupe tel que Traiteurs de France et de montrer à nouveau qu’innovations et convictions sont ensemble clés de progrès.”

Pour Guillaume Garot, député de la Mayenne, ancien ministre de l’Agroalimentaire, auteur du rapport sur la lutte contre le gaspillage alimentaire remis au Gouvernement le 14 avril 2015 “Ce partenariat innovant met en place des actions essentielles pour lutter contre le gaspillage : de la formation, de la redistribution et de la revalorisation. Ne plus jeter d’aliments consommables et utiliser au maximum ce qui n’est plus consommable, voilà ce que doit être cette politique publique de lutte contre le gaspillage alimentaire.
C’est ce type de partenariat que j’incite à mettre en oeuvre dans le rapport sur la lutte contre le gaspillage alimentaire que j’ai remis au Gouvernement en avril dernier.
Je me réjouis donc que Traiteurs de France et Eqosphere travaillent à mettre en oeuvre des actions concrètes de lutte contre le gaspillage alimentaire, preuve une nouvelle fois que la mobilisation de tous est déterminante.”

La première opération de ce style a été réalisée par Helen le 12 septembre dernier. À la suite d’une grande manifestation, les produits non consommés ont été donnés à l’association “Le Village de Cavaillon” afin d’être redistribués aux plus démunis.