24 06 24/06 2016

Actualités

Ludovic Corpechot au 5e comité de conjoncture de l’OTCP.

Le 9 juin dernier avait lieu le 5ème comité de conjoncture de l’Office de Tourisme et des Congrès de Paris, Ludovic Corpechot, président de la commission tourisme et promotion a ainsi pu représenter le secteur et faire part de la situation des hôtels parisiens.

"Depuis le début de l’année, dans le panel d’hôtel autour du Napoléon (qui compte une dizaine d’unité), le TO a baissé de 3 points, les prix moyens de 12% à 14 %. Avril n’a pas été trop mauvais, et mai en demi-teinte. Selon le synhorcat, beaucoup de Tour Opérateurs ont rendu des allottements aux hôtels avant l’euro. Il n’y a pas de véritable demande liée à l’Euro. Les palaces souffrent davantage que les autres catégories. Dans les 2* et 3* la clientèle Française d’affaires profite de la baisse des prix. Les USA ne sont plus la 1ère clientèle étrangère."

L’OTCP a présenté la conjoncture post attentat que vous trouverez dans les documents joints.

- 1er trimestre 2016 par rapport au 1er trimestre 2015 : arrivées hôtelières globales dans le Grand Paris en baisse de -5 % ; Stagnation des arrivées françaises (-0,2 %) mais forte baisse des arrivées étrangères (-10,3 %) ; Préoccupation pour la clientèle britannique en baisse de -13,4 % et de la Suisse (-10,5 %). Les attentats ont aggravé la baisse de clientèles déjà en chute avant les attentats : Italie -27 %, Russie -38 % et Japon -58 % ; retour progressif des clientèles néerlandaises, belges et espagnoles.
A part les Etats-Unis et la Chine, les autres marchés long courrier (Canada et Australie) sont à la peine.
- Forte progression du tourisme d’affaires dans le grand Paris lié à la reprise économique française et expliquant en partie la stabilité de la fréquentation française. 15 % de nuitées d’affaires en plus au 1er trimestre 2016.
- Au premier trimestre, la situation tendait à se stabiliser pour la destination Paris et l’on pouvait espérer une reprise de la croissance à l’occasion de l’Euro de football. Mais suite aux attentats de Bruxelles le 22 mars, cette perspective s’est considérablement éloignée. Les réservations aériennes et le taux d’occupation des hôtels ont chuté en avril.
- Du côté des réservations aériennes, la première quinzaine de l’euro s’annonce plutôt positive pour les clientèles d’Europe de l’Ouest, de l’Est ou du sud ; par contre pour ce qui est de l’Asie du Nord Est (Chine) et du Sud Est, les indicateurs sont dans le rouge. L’Asie du Sud (Inde) a des indicateurs plus positifs ; le Moyen Orient devrait être présent immédiatement après le ramadan, début juillet, mais pas après…

De l’avis général, l’Euro devrait avoir un impact fort en termes d’éviction : si l’euro se passe bien, tout
devrait aller mieux…

Etaient présents :
Remy MANCHERON – Paris Aéroports
Philippe PONT-NOURAT – Sodexo
Thierry VANNIER – Galeries Lafayette
Corine LE CAM – Paris city vision
Bertrand BLAQUIE – ACCOR
Xavier BARICHASSE – Château de Versailles
Xavier CADILHAC – Voyages-Sncf.com
Nicolas LEFEBVRE – OTCP
Charles-Henri BOISSEAU – OTCP
Thomas DESCHAMPS – OTCP