04 06 04/06 2018

Actualités

Le GNI auditionné par le Sénat sur le projet de loi EGALIM

Stéphan Martinez, Président de la commission Qualité & Développement Durable du GNI et Franck Trouet ont été reçu ce lundi 4 juin 2018 par le sénateur de Haute-Garonne Pierre Médevielle.

Ce sénateur a été nommé rapporteur, pour la commission du développement durable du Sénat, sur le projet de loi EGALIM. 

Pour rappel, la Loi EGALIM intègre dans ses nouvelles dispositions amendées par l’Assemblée Nationale l’obligation pour les restaurateurs et débitants de boissons de proposer gratuitement à leurs clients des doggy bags à compter du 1er janvier 2021.

Les 2 hommes du GNI ont exprimé la position de votre organisation professionnelle reprochant tout d’abord une absence de concertation avec les députés préalablement à la discussion de cet amendement « doggy bag ».

Ils ont ensuite expliqué que la pratique des doggy bags était inadaptée à tous les établissements et toutes les cuisines (restaurants de fondue ou de raclette) et tous les plats (problème de la sécurité des produits sensibles comme les tartares).

Ils ont insisté sur l’impact de cette obligation que le parlement n’a pas pris le soin de mesurer  : quel est l’enjeu financier de la lutte contre le gaspillage, quel est le cout d’un doggy bag, quelle est la capacité des restaurateurs à se fournir, l’impact environnemental de la fabrication, du transport et de la destruction des doggy bags…

Pour conclure le GNI a demandé au sénateur son soutien afin de faire obstacle à la généralisation forcée par la loi des doggy bags et a proposé de travailler à la création d’une véritable filière de valorisation des biodéchets, « une vraie mesure intelligente et efficace et pas une mesurette » selon S Martinez.