06 04 06/04 2016

Nos adhérents à l’honneur

Gilbert Costes collectionne les restaurants et se tourne vers l’export

Le patron du groupe Beaumarly prépare avec Jean Nouvel l’ouverture d’un café et d’un restaurant gastronomique au sein du futur Louvre Abu Dhabi.

Nouvelles conquêtes pour Gilbert Costes. L’Aveyronnais et célèbre restaurateur parisien rachète La Grande Armée, le café de l’Étoile qu’il avait créé en 1997 avec son frère Jean-Louis et qu’ils avaient cédé il y a sept ans à leur associé Bruno Garcia.

Nouvelle carte et travaux prévus : l’insatiable entrepreneur y voit un fort potentiel. « Si on travaille bien, ça marche. 98 % de ce que l’on fait doit être pensé en amont », assure le patron du groupe Beaumarly. Un bosseur et un perfectionniste. Il a beau avoir constitué un petit empire à Paris avec 11 brasseries (Le Marly, Georges, Ruc, chez Germain, le Café Français...), trois clubs, un restaurant gastronomique et toirs hôtels, marqués de son empreinte, à 66 ans. Il continue de bâtir avec une rigueur mâtinée "d’instinct construit".

La marque de frabirque de cet entrepreneur qui aime "les plats justes, bons et beaux". Jusqu’au frites extra-longues et "passées une seule fois dans l’huile" qu’il sert dans son restaurant-club Le Matignon où il aime recevoir ses hôtes ! A ce restaurant réinventé par Jacques Garcia, ce sportif et amateur dart "sensible au festif, mais pas fêtard " vient d’ajouter une nouvelle corde avec la réouverture du club-discothèque redessiné par le décorateur Charles Tassin. Un nouveau lieu emblématique et original "d’émotion et de fête" qui a aussi convaincu Olivier Breillat de revenir à ses côtés comme associé manager de l’ensemble. Ce diplômé de l’Iseg, qui débuta chez Fendi et a dirigé le Man Ray, le Sens et le Buddha Bar, avait déjà été directeur d’exploitation du Matignon. Aujourd’hui avec Gilbert Costes, actionnaire assi de Castel, l’ambition est d’aller plus loin et d’exporter l’enseigne à Londres, New York, Singapour...

L’export, une nouvelle accélération pour Costes, juriste et avocat de formation qui présida le tribunal de commerce de Paris de 1999 à 2004, tout en créant avec Jean-Louis (l’hôtel Costes...) une quarantaine d’établissements...

Source : http://www.lefigaro.fr/decideurs/nomination/2016/04/01/33002-20160401ARTFIG00378-gilbert-costes-collectionne-les-restaurants-et-se-tourne-vers-l-export.php