25 05 25/05 2016

Actualités

D. Chenet interpelle Nicolas Ferrary, directeur France d’Airbnb lors des 6èmes rencontres parlementaires pour la croissance et la consommation.

1/2

" Messieurs,
J’ai relevé au cours de ces échanges les mots de "modèle vertueux" et "transparence". Alors Monsieur Ferrary :
- Où est la transparence d’Airbnb France quand vous prônez le développement de la location entre particuliers en France, alors même que l’objet social figurant à votre Kbis est le développement d’Airbnb Irlande ?
- Où est la transparence d’Airbnb France quand, d’après les chiffres que vous venez de fournir, vous encaissez pour la France 50 millions d’€ de commissions et n’en déclarez que 5 ?
- Où est la transparence quand vous refusez de communiquer à l’administration fiscale les revenus perçus par les loueurs ?
- Où est l’économie collaborative dans votre business ? Je vous rappelle la définition donnée par Frédéric Mazzella, fondateur de BlaBlacar, sur l’économie collaborative, je cite : « Pour moi c’est le partage de l’usage d’un bien ou d’une ressource privée sans génération de profits. On partage les coûts ». 
Votre business est un business comme les autres et Non du collaboratif !

Voilà pourquoi nous soutenons les amendements votés au Sénat pour que la transparence ne soit pas des mots mais des actes !".

C’est en ces termes que Didier Chenet, président du GNI, s’est exprimé ce jour, mercredi 25 mai 2016, lors de la session intitulée " Quand les consommateurs révolutionnent l’économie !", présidée par Pascal Terrasse, député de l’Ardèche, rapporteur de la mission sur l’économie collaborative.

Après une salve d’applaudissements du public présent, Nicolas Ferrary a répondu " La fiscalité n’a rien à voir dans tout cela et nous aidons les Français à assurer leur fin de mois "