01 08 01/08 2016

Actualités

Compte-rendu de la réunion Cellule de continuité économique du 20 juillet 2016

La cellule de continuité économique de Bercy a été réunie par le ministre de l’économie, de l’industrie et du numérique M. Emmanuel Macron le mercredi 20 juillet 2016, en présence des représentants des fédérations professionnelles et des administrations. Il s’agissait de faire le point sur les conséquences des intempéries du printemps et des attentats, en particulier celui de Nice survenu le 14 juillet 2016 sur l’ensemble des secteurs et de mesurer l’efficacité des mesures prises.

I. Point de situation sur les secteurs impactés par les crises récentes

Si les attentats de janvier et de novembre 2015 ont eu des répercussions sur le secteur du tourisme à Paris et en région parisienne, celui-ci a plutôt enregistré un bon niveau d’activité en province, notamment en région PACA. D’une manière générale, la tenue de l’Euro de football a été très bénéfique pour l’ensemble du secteur.
Le récent attentat de Nice vient interrompre le rétablissement progressif du secteur du tourisme, déjà fragilisé par de nouveaux concurrents. Des annulations dans les hôtels ont été constatées dans les heures qui ont suivi l’attentat, toutefois le taux de réservation reste globalement stable avec environ 35 % de taux de remplissage des chambres pour août 2016, identique à celui de l’année précédente.
Par ailleurs sur la région niçoise, plusieurs évènements culturels de grande envergure (concert de Rihanna, festival de jazz de Nice) ont été annulés. Toutefois, au niveau national et alors que le secteur de l’événementiel est particulièrement exposé, les festivals sont maintenus, dans un contexte marqué, depuis novembre 2015, par une baisse sensible de fréquentation.
Enfin, les centres commerciaux niçois enregistrent une baisse de fréquentation de l’ordre de 30 % suite à l’attentat de Nice et les marchés de centre-ville sont également impactés.

II. Les mesures d’accompagnement des entreprises

La mobilisation des pouvoirs publics à la suite des attentats et des intempéries a permis de soutenir l’activité des entreprises en difficultés. Les dispositifs relatifs à l’activité partielle, à l’étalement des cotisations fiscales et sociales, aux interventions de BPI France en matière de trésorerie et de financement, à l’aide au redémarrage, présentés dans le guide diffusé le 17 juin et rendus facilement accessibles par la mise en place d’un guichet unique au sein des DIRECCTE, ont bien fonctionné.
Tout en saluant l’efficacité de ces dispositifs, les professionnels s’inquiètent de la perte d’attractivité de la France à l’étranger et attendent que l’Etat communique sur le niveau de sécurité en France. Il est à noter que plusieurs compagnies d’assurance, notamment américaines et japonaises, n’assurent plus les touristes en France depuis l’instauration de l’état d’urgence. Ils demandent à l’Etat de relayer un message positif permettant de contrebalancer les messages alarmistes véhiculés par les médias.

Les professionnels de la culture et de l’événementiel qui ont déjà renforcé les mesures de sécurité à l’intérieur des sites attendent d’être davantage accompagnés sur la sécurisation des parcours d’accès, la professionnalisation des métiers de la sécurité et l’investissement nécessaire à y consacrer. Ils se félicitent de la mise en place de la mission relative à la sécurisation des grands rassemblements et évènements confiée par le ministre de l’intérieur au préfet Weigel.

III. Orientations du ministre

Le ministre annonce une prochaine visite à Nice. Il demande aux directions en charge de la mise en œuvre des mesures d’accompagnement de poursuivre leur démarche à l’égard des entreprises fragilisées.
Il souhaite qu’une action diplomatique soit engagée, à l’initiative du MAE, pour traiter de la question du refus des compagnies d’assurance de couvrir les touristes séjournant en France. Celle-ci pourra être relayée par une campagne de communication à destination des touristes étrangers soulignant les mesures prises pour renforcer les dispositifs de sécurité.
Il demande de continuer à assurer un suivi géographique et sectoriel sur la région PACA et l’ensemble du pays en liaison avec les fédérations et organisations professionnelles.
Il demande au HFDS de faire un point d’étape d’ici la fin juillet et indique qu’une réunion de la CCE sera proposée fin août pour faire un nouveau point sur l’activité économique et l’efficacité des dispositifs d’accompagnement.


Annexe
au compte rendu de la réunion de la cellule de continuité économique du 20 juillet 2016

Liste des présents

Président : M. Emmanuel MACRON, Ministre de l’économie, de l’industrie et du numérique

Cabinets des ministres :
• M. Alexis KOHLER, directeur du cabinet du Ministre de l’économie, de l’industrie et du numérique ;
• M. Clément BEAUNE, conseiller auprès du Ministre de l’économie, de l’industrie et du numérique ;
• Mme Elise CALAIS, directrice adjointe du cabinet de la Secrétaire d’Etat chargée du commerce, de l’artisanat, de la consommation et de l’économie sociale et solidaire ;
• M. Florian ESCUDIÉ, conseiller au cabinet du Ministre des affaires étrangères et du développement international ;
• Mme Silvy CASTEL, conseillère au cabinet de la Ministre de la culture et de la communication ;
• M. Pierre HAUSSWALT, directeur adjoint du cabinet du Secrétaire d’Etat chargé du commerce extérieur, de la promotion du tourisme et des Français de l’étranger.

Ministères économiques et financiers :
• M. Laurent de JEKHOWSKY, secrétaire général - haut fonctionnaire de défense et de sécurité ;
• M. Christian DUFOUR, haut fonctionnaire de défense et de sécurité adjoint ;
• Direction générale du Trésor : Mme Astrid MILSAN, secrétaire générale ;
• Direction générale des finances publiques : Mme Nathalie BIQUARD, chef du service des collectivités locales ; M. Edgar-Frédéric MALLEVILLE, chargé de mission au bureau CL2B ;
• Direction générale des entreprises : M. Pascal FAURE, directeur général ; M. Guillaume LACROIX, adjoint au chef de service du tourisme, du commerce, de l’artisanat et des services ;
• Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes : M. Vincent DESIGNOLLE, directeur de cabinet ;
• Direction des affaires juridiques : M. Jean MAIA, directeur ; Madame Bénédicte HABONNEAU, consultante ;
• Direction du budget : Mme Daphné PREVOST et M. Anatole PENY, chefs de bureau ; M. Guillaume SUIDA, chargé de mission ;
• Institut national de la statistique et des études économiques : M. Vladimir PASSERON, chef du département de la conjoncture ;
• Direction générale des douanes et des droits indirects : M. Gildas GUILLEMOT, adjoint au chef du bureau DG-A3,
• Service de la communication : M. Jean-François POYAU, chef de service ; M. Jean-François GONTIES et M. Xavier LAMOTHE, chargés de mission ;
• Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi de PACA : M. Edouard INES, directeur de l’unité territoriale des Alpes maritimes.

Autres ministères :
• SGDSN : M. Samuel DONIKIAN, chargé de mission ;
• MAEDI : M. Alexis LOYER, directeur adjoint à la direction des entreprises, de l’économie internationale et de la promotion du tourisme ;
• Ministères sociaux : Mme Mathilde JORET, adjointe au chef de bureau à la direction de la sécurité sociale ;
M. Pierre du CHATELLE, chargé de mission à la direction générale du travail ;
• Ministère de la culture : Mme Sophie Le BAUT, chargée de mission au secrétariat général.

Organismes interprofessionnels :
• M. Joël DARNAUD, directeur exécutif à la Banque publique d’investissement (BPI France) ;
• M. François MOUTOT, directeur général de l’Assemblée permanente des chambres des métiers et de l’artisanat (APCMA) ;
• M. Jérôme PARDIGON, directeur des relations institutionnelles à la Chambre de commerce et d’industrie de France (CCI France) ;
• M. Bruno ROUAULT, directeur général adjoint en charge des affaires économiques au Mouvement des entreprises de France (MEDEF).

Organismes professionnels :
• M. Jacques BARRÉ, président du Groupement national des chaînes hôtelières (GNC) ;
• M. Jacques CREYSSEL, délégué général de la Fédération du commerce et de la distribution (FCD) ;
• M. Dorian LAMARRE, directeur au Conseil national des centres commerciaux (CNCC) ;
• M. Jean-Pierre MAS, président du Syndicat national des agents de voyage (SNAV) ;
• Mme Raphaëlle NEVEUX, directrice des relations institutionnelles à l’Union française des métiers de l’événement (UNIMEV) ;
• M. Philippe NICOLAS, directeur du Centre national des variétés (CNV) ;
• M. Francis PALOMBI, président de la Confédération des Commerçants de France (CDF) ;
• M. Guillaume SIMONIN, responsable des affaires économiques à l’Union du commerce de centre- ville (UCV) ;
• M. Franck TROUET, directeur général, et Mme Geneviève BAHLER, vice-présidente, du Groupement national des indépendants - Syndicat national des hôteliers, restaurateurs, cafetiers et traiteurs (GNI-SYNHORCAT).