05 02 05/02 2015

Communiqué CGPME

Cinquième conférence de presse de François Hollande

Le Président de la République, François Hollande, souhaite, dit-il, s’appuyer sur les entreprises pour créer de l’emploi en allant jusqu’à indiquer "qu’il n’y a pas de développement économique sans culture de l’entreprise". Les prochaines Assises de l’Entrepreneuriat ou la création de l’Agence de développement économique s’inscrivent dans cette volonté affichée.

La CGPME approuve ces orientations.

Néanmoins, il conviendra de les traduire en actes. Ainsi la loi sur le dialogue social qui sera, selon les dires du Président de la République, "une réforme économique", doit aboutir à une simplification et un allégement des contraintes liées notamment aux seuils sociaux. S’interposer dans le dialogue direct entre le chef d’entreprise et ses salariés dans les TPE s’inscrirait à l’exact opposé de l’engagement réaffirmé ce matin de "continuer à simplifier". À cet égard, il est impératif que le gouvernement revienne sur l’ubuesque compte individuel de prévention de la pénibilité et ce en allant "beaucoup plus vite".

Enfin la CGPME tient à préciser au chef de l’État qui a indiqué que "le rôle d’un chef d’entreprise c’est de prendre des risques et c’est le moment" que les entrepreneurs patrimoniaux risquent au quotidien leurs biens propres pour faire vivre et développer leur entreprise et qu’ils n’hésitent pas quels que soient les obstacles, et ils sont nombreux, à prendre des risques en investissant ou en embauchant. Pas plus aujourd’hui, qu’hier ou demain.