29 Mai 2013 Facebook Tweet

L’appellation restaurant : une solution ambitieuse, efficace et ...réaliste !

L’édito de Didier CHENET, Président

Le SYNHORCAT vous le savez se bat depuis plusieurs mois pour que l’appellation « restaurant » » soit protégée par la Loi. Selon le projet d’amendement que nous avons rédigé et présenté à notre ministre de tutelle, Madame Silvia Pinel, ainsi qu’à de très nombreux parlementaires, un restaurant c’est un lieu où l’on sert à la clientèle des plats cuisinés sur place à base de produits bruts.

Des exceptions à la règle sont prévues. Il s’agit de produits que nos restaurateurs ne peuvent plus cuisiner par eux même pour des raisons d’hygiène notamment ou de moyens... comme les charcuteries, la saucisserie, les fromages, le pain etc.

Ce projet, je le dis haut et fort, est parfaitement réaliste. Une étude menée par notre organisation avec le concours de l’institut I+C vient même le confirmer.

Seulement 31% de nos restaurateurs utilisent des produits industriels dans leurs établissements et cela pour 25% de leurs plats. Et quand on interroge ces professionnels qui utilisent des produits industriels, ils répondent à 67% qu’ils sont prêts à abandonner de tels produits en cas de protection de l’appellation restaurant !

Manifestement ce projet s’inscrit dans une démarche de progrès, de valorisation de notre restauration. A l’instar des boulangers dont la qualité du pain s’est développée avec la protection de l’appellation « boulangerie », la protection de l’appellation restaurant tirera notre profession vers le haut.

Cela de très nombreux professionnels et des politiques l’ont compris. Ils savent que l’avenir de la restauration passe par ce projet. Je les en remercie. Aux autres, je dis, n’ayez pas peur d’être ambitieux, notre métier le vaut bien.

Retrouvez ci-dessous l’étude complète I+C SYNHORCAT sur la protection de l’appellation restaurant et le projet d’amendement.

PDF - 2.9 Mo
Etude d’impact de la réglementation appellation « Restaurant » SYNHORCAT/i+c
PDF - 37.6 ko
Projet d’amendement protection de l’appellation restaurant